Vitrage : un élément déterminant dans le choix d'une fenêtre

Le vitrage joue un rôle primordial dans la performance énergétique d'une fenêtre. Remplacer du simple vitrage par du double vitrage standard permet de réduire de 40 % en moyenne les pertes de chaleur d'une pièce. Quand on sait que les fenêtres sont à elles seules responsables de 10 à 15 % des déperditions de chaleur d'une habitation, on comprend que des fenêtres de qualité associées à un vitrage performant peuvent faire réaliser de sacrées économies ! Si vous vous demandez quel vitrage choisir pour votre fenêtre (double vitrage, triple vitrage, survitrage...), suivez le guide !

Simple vitrage

Le simple vitrage : des performances insuffisantes

Si le simple vitrage était pendant longtemps la norme au sein de nos logements, ce dernier ne respecte pas les obligations de la réglementation thermique actuelle (RT 2012). Il offre en effet un coefficient thermique de 6, alors que la RT 2012 fixe le seuil maximum à 1,6 (plus le coefficient thermique est élevé, moins le vitrage est performant) !

Si le prix d'un simple vitrage est bon marché, l'économie réalisée ne permet pas de compenser le surcoût lié aux dépenses énergétiques qu'il implique. De plus, ce type de vitrage ne permet pas de bénéficier des aides liées à la rénovation énergétique.

Lors d'une rénovation de fenêtres, il est vivement conseillé de remplacer votre simple vitrage par du double vitrage. Cela permettra notamment d'améliorer le confort thermique de votre foyer, de réduire vos dépenses énergétiques et de bénéficier d'une plus-value en cas de revente de votre bien immobilier.

Avantages du simple vitrage

  • Vitrage économique
  • Luminosité maximale
  • Bonne isolation phonique, supérieure à celle d'un double vitrage d'épaisseur équivalente

Inconvénients du simple vitrage

  • Isolation thermique médiocre, en hiver comme en été
  • Problèmes de condensation
  • Incompatible avec les nouvelles normes énergétiques.
Double vitrage

Le double vitrage : l'incontournable

Le double vitrage consiste à la pose de deux vitres séparées par une un vide, rempli d’air ou de gaz. Vous pouvez le poser sur une fenêtre, une porte-fenêtre ou même une baie vitrée. Côté performances d’isolation, le double vitrage standard est deux fois plus performant qu’une simple vitre. Le doublage permet de bénéficier d’une luminosité optimale tout en faisant d’importantes économies d'énergie (gaz ou électricité). Sachez que les normes actuelles imposent que les fenêtres de votre maison soient au moins doublement vitrées.

Le double vitrage le plus courant est le type 4/16/4, composé de deux vitres de 4 mm d’épaisseur séparée par une couche de vide de 16 mm (remplie d’air ou de gaz).

Avantages du double vitrage

  • Très bonne isolation thermique
  • Baisse importante de la facture énergétique (chauffage, climatisation)
  • Bonne isolation acoustique
  • Vitrage plus difficile à briser que du simple vitrage
  • Aucun problème de condensation
  • Réduction importante de l'effet "vitre froide".

Inconvénients du double vitrage

  • En rénovation, nécessite d'être installé sur un cadre solide et en bon état, pour pouvoir supporter le poids d'un tel vitrage
  • Baisse de luminosité plus ou moins importante par rapport à un simple vitrage.
Types de double vitrage

Quelles options pour améliorer du double vitrage ?

Le double vitrage au gaz d’argon :
Le double vitrage classique se compose de deux vitres séparées par une lame d’air. Lorsque la lame d’air est remplacée par une couche de gaz d’argon, les performances d’isolation sont plus optimales.

Le double vitrage à isolation thermique renforcée (ITR) :
Également appelé vitrage à isolation renforcée (VIR) ou double vitrage à faible émissivité, ce modèle consiste en la pose d’un film d’oxydes métallique sur l’un des deux verres. Ce type de vitrage possède des performances thermiques 2 à 3 fois plus importantes que celles d'un double vitrage classique.

Le double vitrage phonique :
Le double vitrage phonique ou acoustique est un double vitrage asymétrique, dont la vitre extérieure est plus épaisse (généralement 10 mm, contre 4 mm pour la vitre intérieure), pour garantir une bonne protection contre les bruits extérieurs. Un feuilletage acoustique peut être ajouté pour maximiser l'insonorisation.

Le double vitrage chauffant :
Ce modèle convient aux logements situés dans les zones très froides. Il est composé d’une fine couche de fer, invisible à l’œil nu, sur la surface intérieure du verre. Telle une résistance électrique, la vitre est branchée à une alimentation qui lui permet de dégager de la chaleur, à longueur de journée. Ce type de double vitrage est très onéreux à l'achat et à l'usage.

Survitrage

Le survitrage : économique mais peu efficace

Le survitrage consiste à ajouter un deuxième vitrage à 5 ou 6 mm sur du simple vitrage existant, de façon à obtenir un double vitrage, tout en conservant le cadre de l'ancienne fenêtre. Solution séduisante sur le papier car peu onéreuse, le survitrage est en réalité beaucoup moins efficace que du double vitrage pour plusieurs raisons : l'espace entre le survitrage et le vitrage d'origine n'est pas suffisamment important pour garantir une bonne isolation (il faudrait idéalement 16 mm minimum), et ce même espace n'est pas assez hermétique, ce qui empêche d'y injecter un gaz plus isolant que l'air.

Avantages du survitrage

  • Solution économique, bien moins chère que du double vitrage
  • Isolation thermique correcte si le châssis original est en très bon état
  • L’esthétique de la fenêtre originale est conservée

Inconvénients du survitrage

  • Le survitrage ne peut être réalisé que si le châssis de votre fenêtre est en bois
  • Le niveau d'isolation thermique reste très inférieur à celui d'un double vitrage classique
  • Réduction importante de la luminosité
  • Problème de condensation possible entre les 2 vitrages
  • Isolation acoustique médiocre
  • Une pose mal réalisée ou un mauvais état du châssis original peuvent annuler les effets positifs du survitrage.
Triple vitrage

Le triple vitrage : le top de l'isolation thermique

Le triple vitrage est composé de trois verres, séparés entre eux par une lame d’air, le plus souvent remplacée par un gaz (argon ou krypton). Le plus courant est le 4/12/4/12/4 : 3 vitres de 4 mm séparées par un espace de 12 mm contenant le gaz.

Si le triple vitrage est réputé pour ses performances optimales en matière d'isolation thermique, il est peu rentable, voire inutile d'installer ce type de vitrage si votre habitation n'est pas bien isolée par ailleurs (murs, toiture...). En revanche, il peut être très intéressant de faire poser du triple vitrage dans une maison passive : il sera alors possible de réduire considérablement les frais liés au chauffage ou à la climatisation.

Plus généralement, on recommande d'installer du triple vitrage pour équiper des fenêtres exposées nord ou est, voire l'ensemble des fenêtres d'un logement si ce dernier est situé dans une région au climat rude.

Avantages du triple vitrage

  • Excellente isolation thermique
  • Faible luminosité et faible transmission de la chaleur du soleil : idéal en plein été
  • Absence d’effet « vitre froide ».

Inconvénients du triple vitrage

  • Vitrage presque deux fois plus lourd que le double vitrage, ce qui implique généralement de changer l'ensemble du cadre existant en cas de rénovation
  • Faible luminosité et faible transmission de la chaleur du soleil : inconfortable en hiver
  • Isolation acoustique moins bonne qu'un double vitrage
  • Beaucoup plus cher qu’un double vitrage.

Remplacez vos fenêtres avec Travauxlib !

Profitez de notre réseau d'entreprises labellisées pour réaliser vos travaux en toute confiance.

Estimez le coût de vos travaux

Double vitrage anti-effraction

Le vitrage anti-effraction pour sécuriser votre habitation

Le vitrage anti-effraction, ou "retardateur d'effraction", vise à renforcer le vitrage pour qu'il résiste plus longtemps lors d'une tentative d'effraction. Ce type de vitrage s'appuie le plus souvent sur un double vitrage composé de feuilles de verres associées à plusieurs films de PVB (polybutyral de vinyle). Lorsque l'on tente de briser un vitrage anti-effraction, celui-ci reste figé et les éclats de verre restent fixés aux films plastiques.

Il existe deux niveaux de protection contre les intrusions :

  • Niveau 1 - protection contre le vandalisme : le vitrage doit pouvoir résister aux jets d'objets.
  • Niveau 2 - protection contre les effractions : le vitrage doit pouvoir empêcher l'accès à un individu armé d'une masse ou d'une hache (au moins 30 coups).

Chaque niveau de sécurité se décompose en plusieurs classes afin d'affiner la performance du vitrage. Il est recommandé d'utiliser au minimum un double vitrage de type 44.4 ou 44.6 pour une protection efficace, soit 2 vitres de 4 mm et 4 à 6 films de PVB. Pour une sécurité renforcée, orientez-vous vers du 444.6, c'est-à-dire 3 vitres de 4 mm associées à 6 films de PVB.

Si vous décidez d'installer ce type de vitrage, n'oubliez pas de renforcer la résistance de tous les composants de la fenêtre.

Isolation thermique grace au vitrage

Le vitrage : un élément essentiel pour l'isolation thermique

Les déperditions thermiques causent souvent la hausse de nos factures de chauffage. Il est donc primordial d’isoler vos fenêtres de la façon la plus optimale. L’élément le plus important lors de l’isolation de vos fenêtres est le choix d'un vitrage isolant. Le double vitrage est la solution la plus recommandée (même en standard : 4/16/4), ainsi que le double vitrage à isolation renforcée (voir l'illustration ci-contre).

Cependant, pour que votre vitrage soit performant, le cadre de vos fenêtres doit également être isolé. Ainsi, vous devrez le plus souvent choisir entre les matériaux suivants :

  • Le bois, avec un coefficient d’isolation de 1,6 W / (m².K)
  • Le PVC, avec un coefficient d’isolation de 1,4 W / (m².K)
  • L’aluminium, avec un coefficient d’isolation de 1,8 W / (m².K)

Plus le coefficient thermique tend vers 0, plus le matériau est isolant.

Quel prix envisager pour du double ou triple vitrage ?

Retrouvez ci-dessous le coût moyen au m² pour du simple, double ou triple vitrage, pose incluse :

Type de vitrage Prix au m² (pose incluse)
Simple vitrage 4 mm 65 € / m²
Simple vitrage 5 mm 75 € / m²
Simple vitrage 6 mm 80 € / m²
Survitrage 100 à 150 € / m²
Double vitrage standard (4/16/4) avec lame d'air 150 € / m²
Double vitrage isolation phonique renforcée 150 à 200 € / m²
Double vitrage renforcé gaz argon 4/16/4 200 à 280 € / m²
Double vitrage anti-effraction 44.2/4/8 200 à 450 € / m²
Double vitrage chauffant 350 à 1000 € / m²
Triple vitrage 150 à 600 € / m²

Quels croisillons choisir pour vos vitrages ?

Les croisillons pour fenêtres sont des baguettes divisant les fenêtres en 2 surfaces vitrées ou plus. Il existe différents types de croisillons :

vitrage avec vrais croisillons

Les vrais croisillons

Également connus sous le nom de croisillons authentiques, ils sont posés entre chaque subdivision de vitre.  Les inconvénients de ce type de croisillons sont le fait que les vitres soient discontinus, induisant alors une baisse en termes de performances isolantes.  De plus, l’entretien des vitres est moins simple à réaliser.

Exemple de prix : 1,2 m x 1,2 m = 304 €

vitrage avec croisillons incorpores

Les croisillons incorporés

Il s’agit de croisillons privilégiant la continuité des vitres, car ils sont incorporés entre les deux verres. Ainsi, les propriétés isolantes de la vitre ne sont pas altérées et son nettoyage est facile. Esthétiquement, ils conservent la même apparence que les vrais croisillons mais n’ont aucun contact avec la vitre.

Exemple de prix : 1,2 m x 1,2 m = 210 €

vitrage avec croisillons rapportes

Les croisillons collés (ou rapportés)

Cette catégorie de croisillon consiste en la pose de cadres temporaires. Ainsi, vous pouvez les installer et les enlever comme bon vous semble.  Vous pouvez les poser sur la vitre intérieure ou même extérieure, puisqu'ils résistent parfaitement aux intempéries. Ils sont principalement utilisés pour des raisons esthétiques.

Exemple de prix : 1,2 m x 1,2 m = 290 €

Fenêtre et porte-fenêtre : en savoir plus