Nos guides

L'aménagement d'une cuisine qui corresponde aussi bien à vos besoins pratiques qu'à vos goûts n'est pas toujours évident. Entre le type d'agencement de votre cuisine, le choix d'une cuisine ouverte ou fermée, avec ou sans îlot central... On peut vite se sentir perdu lorsqu'il s'agit d'aménager une cuisine. Pour vous aider à y voir plus clair, suivez le guide !

Aménagement ou agencement de cuisine : quels critères prendre en compte ?

Pour concevoir l’aménagement d’une cuisine, il faut tenir compte des éléments de base suivants :

  • les dimensions de la pièce concernée par l'aménagement : une prise de mesure précise est indispensable (largeur, longueur et hauteur) en prenant en compte les éléments fixes réduisant la surface aménageable (radiateur, chauffe-eau, fenêtre...)
  • les besoins, goûts et habitudes des personnes amenées à utiliser la cuisine : les volumes de rangement, les types de meubles et accessoires, le style de la cuisine (moderne ou traditionnelle), l'électroménager...
  • le respect du triangle d'activité : pour maximiser le côté pratique de la pièce, l'emplacement des zones d'activité doit être mûrement réfléchi
  • le chemin utilisé pour débarrasser la vaisselle sale et ranger la vaisselle propre : la poubelle, l'évier, et le lave-vaisselle doivent idéalement être facilement accessibles depuis l'entrée de la cuisine et situés les uns à côté des autres. De même, les placards dédiés au rangement de la vaisselle doivent être situés à proximité du lave-vaisselle (ou de l'égouttoir).
Critères d'aménagement d'une cuisine

Bien définir la surface dédiée à l'aménagement de la cuisine

L'aménagement d'une cuisine nécessite de prendre en compte toutes les contraintes de la pièce : les dimensions de la pièce, sa forme, et ses contraintes physiques. En fonction de ces éléments, il sera possible d'établir l'espace disponible et l'agencement idéal en fonction de vos besoins.

Ainsi, une pièce de 10 m² limitera les possibilités d'aménagement : on devra généralement s'orienter vers un agencement de cuisine en I, ou éventuellement en L. A l'inverse, à partir de 20 m² d'espace disponible (sauf si la pièce est toute en longueur), vous aurez l'embarras du choix en termes d'aménagement : vous pourrez notamment envisager une implantation en U, en y ajoutant éventuellement un îlot central.

La forme et la configuration de la pièce (en couloir, carrée, ouverte sur le salon, angles droits ou pas...) ou certains éléments fixes tels qu'un radiateur, une fenêtre ou porte-fenêtre, un chauffe-eau, une prise de courant... peuvent néanmoins restreindre les possibilités d'aménagement. Il faudra donc tenir compte de ces contraintes pour trouver l'agencement de cuisine le plus adapté.

Enfin, pour faciliter l'ouverture de vos meubles de cuisine, n'oubliez pas de prévoir un dégagement de 90 cm minimum. Pour l'ouverture d'un four ou d'un lave-vaisselle, envisagez un dégagement de 120 cm.

Amenagement de cuisine - surface disponible

Vous souhaitez aménager ou refaire votre cuisine ?

Obtenez une estimation maintenant

Aménagement de cuisine : optimiser le triangle d'activité

L’aménagement d’une cuisine ne s’improvise pas. Il existe des zones distinctes pour les différentes activités et des distances à respecter pour optimiser les déplacements.

Ces zones d'activité s'articulent autour de ce que l'on appelle le triangle d’activité. Il est formé par 3 pôles distincts :

  • La préparation et la cuisson : les plaques de cuisson et le four. Idéalement, les casseroles et ustensiles de cuisine devraient être facilement accessibles depuis cette zone.
  • Le rangement (ou stockage) : le réfrigérateur/congélateur et les placards contenant les denrées alimentaires. Regrouper au même endroit le stockage des aliments vous permettra de gagner du temps dans la préparation des repas et lors du rangement des courses.
  • Le lavage (ou point d'eau) : l'évier et le lave-vaisselle. Pensez également à installer la poubelle à proximité de cette zone pour gagner en efficacité lors du débarrassage de la table.

La majeure partie des déplacements effectués dans une cuisine se produisent entre ces différents points. Pour agencer votre cuisine de façon optimale, il faut veiller à ce que la distance séparant chacun de ces points soit le plus possible identique, sans être trop grande.

Triangle d'activité pour aménager une cuisine

Quel type d'agencement pour aménager votre cuisine ?

Cuisine en I (ou cuisine linéaire)

Si l'aménagement d'une cuisine en I est recommandé pour les pièces étroites et longues, il peut convenir à quasiment tous les types de pièces : petites, grandes, ouvertes ou fermées.

Avantages d'une cuisine en I :

  • configuration économique : possibilité d'utiliser des meubles de cuisine standards pour aménager ce type de cuisine
  • adaptation à tout type de pièce et d'agencement
  • pas besoin de se retourner pour accéder à vos meubles de cuisine ou vos appareils électroménagers
  • peu de contraintes à prévoir, notamment du fait de l'absence de meubles d'angles.

Inconvénients d'une cuisine en I :

  • ce type d'aménagement de cuisine n'est pas optimal pour faciliter les déplacements
  • dans le cas d'une cuisine fermée, une cuisine linéaire accentue l'étroitesse de la pièce
  • s'il s'agit d'une cuisine ouverte, les appareils électroménagers seront visibles depuis le salon
  • la longueur du plan de travail sera limitée.

Conseil : pour maximiser les déplacements dans ce type de configuration, placez le plan de travail entre l'évier et la zone de cuisson.

Amenagement d'une cuisine en I

Cuisine en L (ou en angle)

L'aménagement de cuisine en L est l'agencement le plus courant pour les cuisines de 10 m² et plus. Cette implantation, très polyvalente, forme un triangle de travail naturel. Un retour d'au moins 1,20 m est nécessaire pour aménager l'angle de ce type de cuisine.

Avantages d'une cuisine en L :

  • aménagement optimal pour gérer les 3 fonctions essentielles d'une cuisine (préparation, rangement, lavage)
  • possibilité d'aménager un plan de travail d'une longueur conséquente
  • possibilité d'utiliser des meubles standards si vous n'êtes pas trop exigeants sur l'optimisation de l'espace
  • si la surface de la pièce le permet, ce type d'aménagement permet d'installer une table et des chaises.

Inconvénients d'une cuisine en L :

  • nécessité d'optimiser l'aménagement des angles par un meuble adapté, pour ne pas perdre d'espace (un tourniquet d'angle, par exemple)
  • besoin d'un retour d'1,20 à 1,50 m pour aménager une cuisine de ce type, ce qui est compliqué dans une pièce étroite.
Cuisine amenagee en L

Cuisine en U

L'agencement de cuisine en U est particulièrement adapté à une cuisine ouverte sur la pièce à vivre. Elle nécessite un retour d'1,50 m minimum pour maximiser les déplacements. Si cette règle est respectée, elle offre un espace confortable pour 2 personnes et beaucoup de polyvalence. Un aménagement de cuisine en U permet d'ailleurs une parfaite optimisation du triangle de travail.

Avantages d'une cuisine en U :

  • agencement optimal pour accéder aux différentes zones d'activités d'une cuisine
  • grande surface de plan de travail
  • volume de rangement maximisé

Inconvénients d'une cuisine en U :

  • nécessité de trouver des meubles astucieux pour aménager les recoins
  • nécessité d'avoir une distance minimum d'1,50 m entre les linéaires parallèles.
Amenagement cuisine en U

Cuisine avec îlot central

Si la cuisine avec îlot central est souvent l'aménagement rêvé, celle-ci nécessite une surface aménageable importante (plus de 20 m²), en s'appuyant sur une implantation en I ou en L. L'îlot apporte une surface supplémentaire de plan de travail (idéale pour un apéritif dînatoire) et une capacité de rangement non négligeables, ainsi qu'une touche d'esthétisme et de convivialité. Prévoyez au moins 90 cm entre le plan linéaire et l'îlot pour l'ouverture d'un tiroir, et 1,20 m pour disposer d'un espace confortable.

Avantages d'une cuisine avec îlot central :

  • le triangle d'activité peut être facilement optimisé
  • augmentation de la surface de plan de travail
  • plus grande capacité de rangement, grâce aux meubles intégrés à l'îlot.

Inconvénients d'une cuisine avec îlot central :

  • si vous prévoyez d'intégrer à l'îlot un évier ou des plaques de cuisson, ou tout simplement des prises de courant, il faudra le raccorder à l'eau, à l'électricité ou au gaz (et ajouter une hotte au plafond au-dessus des plaques). Il sera dans ce cas nécessaire de rénover ou rehausser le sol.
  • ce type d'aménagement de cuisine est assez coûteux
  • si l'îlot n'est pas disposé de façon optimale ou que la surface de la pièce est inférieure à 15 m², la circulation dans la cuisine peut être détériorée.
Cuisine équipée avec îlot central

Autres types d'aménagements de cuisine

Il existe d'autres types d'agencements de cuisine, qui sont généralement des dérivés de ceux exposés précédemment :

  • la cuisine en double I (ou parallèle) : c'est le type d'aménagement préconisé pour une cuisine fermée de 10 à 15 m², dans laquelle 2 murs se faisant face sont aménageables, et une porte-fenêtre se situe sur le mur perpendiculaire. Il est nécessaire de disposer d'au moins 1,20 m entre chaque linéaire.
  • la cuisine en G (ou avec bar) : celle-ci est un dérivé de la cuisine en U, à laquelle on a ajouté un retour bar ou un prolongement du plan de travail.
Amenagement cuisine en G

Estimez les coûts d'aménagement de votre cuisine

Bénéficiez des avantages de Travauxlib : entreprises assurées et vérifiées, pénalités de retard, contrôles de chantier...

Obtenez un devis en ligne

Aménagement de cuisine : cuisine ouverte ou fermée ?

Lorsque l'on souhaite aménager ou agencer une cuisine, une question revient très souvent : vaut-il mieux choisir une cuisine ouverte ou fermée ?

De plus en plus présente dans les intérieurs modernes, la cuisine ouverte est sur toutes les lèvres. Directement intégrée au salon, elle apporte de la convivialité et un côté chaleureux. Elle permet notamment à la personne qui prépare le repas de rester en contact avec sa famille ou ses invités. Du coup, les odeurs de cuisson et le bruit des appareils électroménagers (hotte, four, mixeur, batteur...) peuvent s'avérer gênants si d'autres personnes sont présentes dans le salon. La cuisine ouverte prolonge également la surface de la pièce principale, tout en offrant plus de luminosité qu'une cuisine fermée.

A l'inverse, une cuisine fermée permet de bien séparer l'espace dédié au stockage et à la préparation des repas du reste de la maison. Ainsi, les odeurs et les nuisances sonores ne perturbent pas les habitants du foyer. Certaines personnes apprécient également la cuisine fermée pour son côté intime : le cuistot peut se concentrer pour concevoir ses plats et dresser ses assiettes tranquillement. Autre avantage : vous n'êtes pas obligé de vous presser de laver et ranger la vaisselle et les ustensiles usagés.

Heureusement, il existe une solution hybride susceptible de plaire à tout le monde : la cuisine semi-ouverte. Il s'agit le plus souvent d'une cuisine ouverte, séparée du salon par une porte coulissante à galandage, ou d'une cuisine fermée avec ouverture dans le mur permettant de passer les plats. Autre idée intéressante : l'espace cuisine séparé du salon à l'aide d'une verrière, qui a l'avantage de laisser passer la lumière.

Cuisine ouverte ou fermée ?

Ne négligez pas l'éclairage de votre cuisine

Lors de l'aménagement d'une cuisine, l'éclairage n'est pas forcément la chose à laquelle on pense en premier. Pourtant, la luminosité d'une cuisine doit être étudiée avec soin pour que cette pièce reste fonctionnelle et agréable.

Prévoyez tout d'abord un bon éclairage d'ambiance, pour apporter une luminosité générale dans la pièce : un plafonnier ou une suspension feront l'affaire, mais les spots LED sont de plus en plus privilégiés pour cet usage.

Pensez également à installer un éclairage puissant (spots LED) au-dessus de la zone de préparation, celle dédiée au lavage (l'évier, notamment), ou encore au-dessus d'un bar ou d'un îlot.

Pour rendre l'espace cuisine encore plus convivial, vous pouvez également ajouter des lumières décoratives : rétro-éclairage à l'aide de rubans à LED sous le bord du plan de travail, LED encastrées dans le sol le long des meubles de cuisine, robinet de cuisine avec mitigeur lumineux...

Éclairage d'une cuisine aménagée