1. hemea
  2. Travaux de rénovation
  3. Rénovation appartement
  4. Rénovation appartement haussmannien

Vous souhaitez rénover un appartement haussmannien ? Redonner une seconde jeunesse à un appartement haussmannien est une opération délicate, qui nécessite de prendre en compte ses particularités en matière d’architecture et de design si l’on veut améliorer son confort sans altérer son cachet. Parquet ancien, moulures, cheminée, boiseries… font partie des éléments emblématiques des intérieurs haussmanniens et que l'on va généralement tenter de préserver dans le cadre d'une rénovation.

Qu’est-ce qu’un appartement haussmannien ?

Avant d’aborder la rénovation d’un appartement haussmannien, intéressons-nous aux spécificités liées à sa conception. Principalement érigés entre 1853 et 1870, les immeubles haussmanniens ont été conçus dans le cadre de la modernisation de Paris menée par le préfet Haussmann. L’idée était, entre autres, de remplacer les maisons vétustes et les rues étroites par de grandes artères bordées d’immeubles à l’architecture homogène.

L’extérieur d’un immeuble haussmannien se reconnaît facilement : façade en pierre de taille, 5 à 6 étages maximum, fenêtres de taille identique, présence de balcons filants (le plus souvent aux 2e et 5e étages), et toiture en zinc, généralement mansardée.

Façade d'un immeuble haussmannien

Pour ce qui est de l’intérieur d’un appartement haussmannien, celui-ci se distingue par les éléments suivants :

  • une grande entrée, appelée “l’antichambre”, donnant sur un long couloir permettant de desservir les différentes pièces
  • côté rue, les pièces se succèdent en enfilade et sont équipées de grandes fenêtres : salle à manger, salon, et chambres
  • côté cour intérieure, on trouve essentiellement les pièces de service (cuisine et salle de bain)
  • un parquet massif, le plus souvent en point de Hongrie ou à bâtons rompus, recouvre le sol de la majorité des pièces, hormis les pièces humides
  • des moulures plus ou moins travaillées ornent les murs et plafonds
  • une hauteur sous plafond de 2,60 m dans la majorité des appartements, sauf ceux situés au 2e étage, surnommé “étage noble”, où cette hauteur atteint 3,20 m 
  • des cheminées, généralement en marbre, dans les pièces de vie.

Pour aller plus loin : Styles architecturaux emblématiques de Paris

Vous souhaitez rénover votre appartement ?
Obtenez une estimation maintenant

Rénovation d’un appartement haussmannien : comment s’y prendre ?

Si les appartements haussmanniens sont aujourd’hui très recherchés pour leur authenticité et la qualité de leur conception, il n’en demeure pas moins qu’ils doivent souvent être rénovés pour correspondre aux habitudes actuelles ou optimiser la luminosité des pièces. Outre les atouts exposés précédemment, ces appartements possèdent d’ailleurs un avantage non négligeable dans le cadre d’une rénovation : les pièces de vie peuvent facilement être affectées à un nouvel usage.

Passage en revue des principaux travaux à envisager lors de la rénovation d’un appartement haussmannien.

Optimiser l’espace et l’agencement intérieur

Lorsque l’on s’attaque à la rénovation d’un appartement haussmannien, un des premiers chantiers à envisager est généralement la modification de l’agencement. En effet, il est fréquent de vouloir redéfinir l’espace intérieur d’un tel appartement pour l’adapter à son mode de vie :

  • agrandir le salon en le fusionnant avec une pièce voisine ou en grignotant de l’espace sur le couloir
  • créer une cuisine ouverte sur le salon
  • transformer une chambre en suite parentale, en créant un accès entre la chambre et la salle de bain attenante
  • convertir la salle de bain en cuisine, ou inversement
  • créer une salle de bain, une salle de douche, ou un wc supplémentaire...

Autant de raisons qui vous amèneront à supprimer des cloisons ou des murs porteurs, créer des ouvertures, ou même ériger de nouvelles cloisons. Si la démolition d’une cloison non porteuse se fait assez facilement, la suppression ou l’ouverture d’un mur porteur est une autre paire de manches. En effet, ce type de mur fait partie intégrante de la structure du bâti, et doit être modifié dans les règles de l’art pour ne pas compromettre la solidité de l’édifice.

Dans tous les cas, il est vivement recommandé de se rapprocher d’un professionnel (bureau d’études technique ou architecte) pour vérifier si le mur que vous souhaitez modifier est porteur, et réaliser une étude de faisabilité. En fonction de votre habitation (appartement, maison…), certaines autorisations pourront être exigées avant de pouvoir réaliser vos travaux.

Exploiter les espaces perdus pour créer des rangements

Si les appartements haussmanniens sont plébiscités pour leurs volumes généreux, la configuration de certaines pièces peut parfois créer des espaces perdus ou mal exploités. C’est notamment le cas de certains renfoncements, qui peuvent être utilisés pour concevoir un coin bureau discret. De la même manière, on peut profiter des recoins situés autour de la cheminée du salon pour créer une bibliothèque, des étagères ou des placards.

Par ailleurs, les intérieurs haussmanniens font la part belle aux vastes pans de mur. Les architectes d’intérieur peuvent donc s’en donner à cœur joie lorsqu’il s’agit de créer des rangements sur-mesure encastrés :

  • installation d'une armoire avec penderie, dans l’entrée, pour ranger manteaux et chaussures
  • dans le salon, pose de placards sur l’ensemble d’un mur, en exploitant toute la hauteur sous plafond
  • dans la chambre parentale ou au sein d’une pièce dédiée, création d’un dressing sur-mesure sur tout un pan de mur et de niches murales derrière la tête de lit
  • dans une chambre d'enfant exiguë, mise en place d'un lit en mezzanine pour pouvoir créer des rangements en-dessous et y installer un bureau.
Meubles sur-mesure au sein d'un appartement haussmannien

Parquet haussmannien : faut-il le rénover ou le remplacer ?

Parmi les spécificités de l’appartement haussmannien, le parquet en chêne massif contribue fortement à créer l’ambiance tant recherchée par les amateurs d’authenticité. Comme tout revêtement de sol, le parquet peut s’altérer au fil des ans, notamment s’il n’a pas été entretenu de façon régulière. En fonction de son état, certains travaux pourront être nécessaires :

  • S’il est juste usé, rayé, ou noirci par endroits, il suffira généralement de le poncer et le vernir pour lui redonner son éclat d’antan. Pour atténuer certaines tâches, il peut être nécessaire de teinter intégralement le parquet avant de le vitrifier. 
  • Lorsque certaines lames sont abîmées, il est possible de procéder à leur remplacement. Le parquettiste trouvera l’essence de bois la plus proche et procèdera à la teinture des nouvelles lames de façon à ce qu’elles se confondent avec celles d’origine.
  • Si le parquet est endommagé sur une grande partie de sa surface, il est parfois plus intéressant de le remplacer totalement plutôt que de changer les lames détériorées.

Pour casser les codes parfois rigides d’un salon haussmannien, n’hésitez pas à associer le parquet à un carrelage très contrastant (carreaux de ciment à motifs géométriques, damier…) ou plus authentique (tomettes, ardoise, marbre…) pour délimiter différents espaces de vie (cuisine, salle à manger…).

Estimez le coût de votre rénovation d'appartement

Bénéficiez des avantages de hemea : entreprises assurées et vérifiées, accompagnement sur-mesure, pénalités de retard...

Obtenez un devis en ligne

Refaire les revêtements muraux et les plafonds

Restés dans leur jus pendant de nombreuses années, les murs d’un appartement haussmannien peuvent être défraîchis, jaunis, et le papier peint décollé. Lorsqu’ils sont dotés de soubassements ou de boiseries, ces éléments peuvent également avoir été endommagés année après année. Si l’on souhaite rénover ces murs tout en préservant leur originalité, le recours à un menuisier sera généralement nécessaire.

Côté couleurs, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • vous souhaitez privilégier la sobriété : adoptez le blanc sur la majorité des murs avec des couleurs contrastantes sur un ou plusieurs pans ou sur les boiseries. Les tons pastels peuvent également être envisagés.
  • vous souhaitez donner du caractère aux différentes pièces : osez les couleurs sombres et intenses (gris anthracite, bleu canard, vert sapin…), ou, au contraire, les tons vifs (jaune moutarde, rose fuschia…) !

Quant au plafond, il n’est pas rare qu’il soit tâché ou écaillé par endroits, et que les moulures finissent par perdre de leur splendeur. Il faudra alors faire intervenir un plâtrier ou un staffeur-ornemaniste, puis d’un peintre, pour lui redonner son éclat d’antan. Pour la couleur, si le blanc est un grand classique, vous pouvez tout à fait miser sur une couleur pastel (jaune, bleu…), notamment si vos murs sont blancs.

Rénovation énergétique d'un intérieur haussmannien

La rénovation d’un appartement haussmannien est l’occasion rêvée pour améliorer sa performance énergétique et phonique. Comme dans tout logement ancien, certains chantiers doivent être priorisés :

  • le remplacement des fenêtres en bois à “gueule de loup”, typiquement haussmanniennes, par des fenêtres d’aspect similaire, mais qui intègrent un double vitrage et une excellente étanchéité. L’entrepreneur vous proposera généralement de rénover vos anciennes crémones pour les réutiliser sur vos nouvelles fenêtres.
  • l’isolation des murs : on pourra procéder à une isolation par l’intérieur des murs donnant sur la rue et la cour, si cela est nécessaire. En effet, les murs d’un immeuble haussmannien présentent, de base, une performance thermique correcte, et la mise en place d’une telle isolation est relativement complexe.
  • l’installation d’un système de ventilation performant (VMC), pour optimiser le renouvellement de l’air ambiant et prévenir l’apparition de moisissures.
  • la mise en place d’un nouveau système de chauffage ou d’émetteurs plus efficaces, ou a minima, la pose d’un thermostat.
Renovation energetique d'un appartement haussmannien

Les autres travaux d’isolation à réaliser (plancher ou plafond) dépendent principalement de l’emplacement de l’appartement au sein de l’immeuble :

  • appartement en rez-de-chaussée : exposé aux déperditions de chaleur qui s’échappent via le plancher bas, votre appartement a besoin d’une bonne isolation du sol. Pour cela, on va déposer le parquet existant, poser une sous-couche isolante, et le reposer ensuite au-dessus. Cette opération étant délicate et coûteuse, si vous êtes prêts à faire une croix sur votre ancien parquet haussmannien, mieux vaut en faire poser un nouveau dès lors que l’isolation a été mise en place.
  • appartement situé entre le 2e et le dernier étage : grâce à la chaleur provenant des appartements situés au-dessus et en-dessous du vôtre, vous bénéficiez normalement d’une isolation thermique suffisante. Toutefois, le parquet ancien étant particulièrement sonore, il faudra isoler votre parquet si vous souhaitez vous prémunir des bruits de pas émis par votre voisin du dessous. Si les nuisances sonores proviennent de votre voisin du dessus, il vous faudra le persuader de l’intérêt d’isoler son propre plancher, car c’est la seule solution réellement efficace...
  • appartement au dernier étage : situé sous les toits, votre appartement subit de plein fouet les variations de température, notamment en été, où la chaleur peut parfois être étouffante. On va donc poser une couche d’isolant sur les plafonds et remplacer les fenêtres par du vitrage à isolation thermique renforcée ou du verre à contrôle solaire. Le premier permet de maintenir un bon confort thermique été comme hiver, tandis que le second permet d’éviter la surchauffe des appartements exposés au Sud ou à l’Ouest. Faites également installer des volets intérieurs sur l’ensemble de vos fenêtres.

Plus d'infos : Consultez notre guide de la rénovation énergétique

Renover un appartement haussmannien au niveau de l'isolation thermique

Autres travaux de rénovation et d’aménagement à prévoir

Bien entendu, rénover un appartement haussmannien ne se limite pas aux éléments mentionnés précédemment. On profite généralement de la rénovation de ce type de logement pour réaliser les travaux et aménagements suivants :

  • mise aux normes de l’installation électrique, notamment si celle-ci date de plus de 25 ans : remplacement du tableau électrique, des câbles, prises, interrupteurs…
  • refonte de l’éclairage : spots LED intégrés dans un faux-plafond, appliques murales, plafonnier ou suspensions design…
  • rénovation de la plomberie : si vous constatez la présence de fuites, de traces de rouille, de moisissures, ou que vos dépenses en eau vous paraissent anormalement élevées, vous vous éviterez des problèmes bien plus importants (infiltrations, inondation…) en faisant réviser votre plomberie au plus vite.
  • réfection de la cuisine : remplacement des meubles de cuisine (ou relooking complet de ces derniers s’il s’agit de meubles de qualité et suffisamment fonctionnels) et de l’électroménager
  • rénovation de la salle de bain : création d’une douche à l’italienne à la place de la baignoire, remplacement des lavabos et des meubles, et pose d’un wc suspendu
  • mise en valeur des cheminées en marbre propres aux intérieurs haussmanniens : les rénover ou les peindre, installer un grand miroir au-dessus (si elles n’en possèdent pas déjà un), et disposer des accessoires déco devant le foyer et sur la tablette (bougies, vases, livres…).
  • installation de nouveaux meubles et accessoires déco.
Envie de refaire votre intérieur ?
Obtenez un prix maintenant

Combien coûte la rénovation d’un appartement haussmannien ?

Le prix à envisager pour la rénovation d’un appartement haussmannien peut aller de 250 à 2 000 € TTC / m². Celui-ci varie principalement en fonction des éléments suivants :

  • la superficie à rénover
  • l’état des pièces concernées
  • la complexité des travaux 
  • la gamme des matériaux et équipements
  • l’intervention de certains professionnels (architecte, bureau d’études…)

On distingue 3 principaux niveaux de rénovation : la rénovation légère, complète ou lourde. Retrouvez ci-dessous les prestations incluses dans chaque type de rénovation et les tarifs moyens à envisager :

Prestations Rénovation légère Rénovation complète Rénovation lourde
Remplacement des revêtements de sol
Réfection des murs et plafonds
Remplacement du mobilier et des objets de déco
Rénovation de la cuisine et de la salle de bain
Changement des fenêtres
Modification ou pose de cloisons non porteuses
Mise aux normes de l'électricité et de la plomberie
Isolation par l'intérieur
Modification structurelle du plancher
Ouverture ou démolition de murs porteurs
Prix moyen au m² 250 à 700 € TTC / m² 700 à 1 100 € TTC / m² 1 100 à 2 000 € TTC / m²
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une expérience optimale.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.