Aménagement des combles : agrandir sa maison sans perdre de terrain !

Vous souhaitez aménager les combles de votre maison pour créer une ou plusieurs pièces supplémentaires (chambre, salle de bain, suite parentale...) ? L'aménagement de combles est une des solutions les plus couramment envisagées pour agrandir la surface de son logement.

Aménagement de combles aménageables

Comment savoir si vos combles sont aménageables ?

Pour que des combles soient aménageables, ils doivent répondre à certaines caractéristiques :

  • Une hauteur sous plafond de 1,80 m minimum. Néanmoins, sachez que la hauteur idéale d'une pièce à vivre se situe plutôt entre 2,20 m et 2,50 m.
  • La pente de la toiture supérieure à 30°, sachant que la pente idéale se situe autour de 45°, pour maximiser la surface habitable. En-dessous de 35°, il est conseillé de modifier la pente, et même de songer à surélever votre maison.
  • Une charpente traditionnelle : lorsqu'une charpente est dite traditionnelle, les travaux peuvent facilement être envisagés, car sa base est conçue pour soutenir un plancher pré-dimensionné afin de supporter d'éventuelles charges d’aménagement et n’empiète pas sur l’espace aménageable (le cas échéant, des travaux de renforcement sont à envisager).
amenager combles perdus

Si les combles de votre habitation ne respectent pas ces règles, il s'agit probablement de combles perdus ou non aménageables. Pour rendre ces combles aménageables, il sera nécessaire de transformer la charpente, de surélever la maison et changer l'inclinaison de la toiture. Bien entendu, vous devrez dans ce cas faire une demande de permis de construire.

Pour aller plus loin : page Wikipedia dédiée aux combles.

obligations amenagement combles

Aménagement de combles : quelles sont les obligations à respecter ?

En décidant d'aménager vos combles, vous devez respecter un certain nombre d'obligations légales :

  • Hauteur sous plafond : si la hauteur sous plafond de vos combles aménagés ne dépasse pas 1,80 m, elle n'impacte pas votre surface habitable. Vous n'avez donc aucune démarche à faire en mairie.
  • Ouverture de fenêtres : si vous créez de nouvelles ouvertures, le plan d'occupation des sols (POS) de chaque commune impose de respecter une certaine distance entre les fenêtres. Adressez-vous à votre mairie pour connaître les distances en vigueur dans votre ville.
  • Déclaration de travaux : une déclaration de travaux auprès de votre mairie est obligatoire si l'aménagement réalisé crée entre 5 et 40 m² de surface habitable supplémentaires. De même, si l'aménagement de vos combles implique la modification de la façade ou de la structure porteuse de votre maison (pose de fenêtres de toit...), vous serez dans l'obligation d'effectuer une déclaration de travaux.
  • Permis de construire : un permis de construire est obligatoire si l'aménagement réalisé porte la surface totale de la maison à plus de 150 m², ou si la surface habitable supplémentaire est supérieure à 40 m².
  • Recours à un architecte : vous avez l'obligation de faire intervenir un architecte si l'aménagement de vos combles étend la surface habitable de votre maison à plus de 150 m².
  • Autorisation des Bâtiments de France : si votre habitation se situe dans une zone protégée, vous devez obtenir une autorisation de la part de l'architecte des Bâtiments de France, ainsi qu'un permis de construire pour pouvoir réaliser vos travaux d'aménagement.

Prix de l'aménagement des combles

Le coût d'un aménagement de combles varie entre 500 € et 1 500 € par m² TTC, en fonction de la complexité des travaux réalisés :

Aménagement léger

  • Isolation
  • Création ou modification de cloisons en placo
  • Revêtement sol / muraux
  • Fenêtre de toit
  • Rénovation électrique légère

Entre 500 et 900 € par m² TTC

Aménagement complet

  • Isolation
  • Création ou modification de cloisons en placo
  • Revêtement sol / muraux
  • Fenêtres de toit
  • Refonte complète de l'électricité et la plomberie
  • Création salle de bain

Entre 900 et 1 500 € par m² TTC

Coût d'aménagement de combles : quelques remarques

  • Comme l'aménagement de combles augmente la surface habitable, sachez que vos impôts locaux augmenteront également.
  • Si vous aménagez vos combles et en profitez pour améliorer leur isolation dans une habitation construite il y a plus de 2 ans, vous pouvez, sous certaines conditions, être éligible à un crédit d'impôt.
  • D'autres aides peuvent également réduire le prix d'aménagement de vos combles : aide de l'ANAH, prime énergie, éco-prêt à taux zéro, TVA à taux réduit... Rendez-vous sur le site du gouvernement dédié à l'éco-rénovation.
  • Si la pente du toit doit être modifiée, vous pouvez alléger la facture globale en demandant à réutiliser les tuiles.

Bénéficiez des avantages de Travauxlib pour l'aménagement de vos combles

Artisans vérifiés, visites de chantier, pénalités de retard...

Faites aménager vos combles en toute sérénité

Quels travaux prévoir pour l'aménagement des combles ?

Pour aménager vos combles en leur apportant le confort d'une pièce à vivre, il est nécessaire d'entreprendre certains travaux d'aménagement : isoler la pièce, lui apporter une source de lumière, faciliter son accès, éventuellement l'alimenter en eau... L'ampleur des travaux dépendra du type de pièce que vous souhaitez créer et de vos exigences !

isolation amenagement de combles

Isolation des combles

Afin d'éviter les courants d'air et de faire de cette pièce un espace chaleureux, il est nécessaire d'entreprendre des travaux d'isolation des combles. En fonction de votre budget, vous aurez le choix entre deux types d'isolations : par l'intérieur ou par l'extérieur. Par défaut, on privilégiera la première méthode, moins onéreuse, plus simple à mettre en place et suffisamment efficace. En revanche, si vous prévoyez de refaire votre toiture, optez plutôt pour une isolation par l'extérieur, qui offre une capacité d'isolation supérieure tout en préservant la superficie des combles.

Électricité

Afin que votre comble soit habitable, l’accès à la lumière est indispensable. Pour cela il faut impérativement faire appel à un spécialiste pour installer un tableau d’électricité indépendant ou d’en raccorder un à l’existant.

fenetres pour combles amenages

Fenêtres

Les fenêtres de combles aménageables permettent à la lumière naturelle et à l’air de pénétrer dans toute la surface de votre comble aménagé. Il existe deux types de fenêtre de combles, les fenêtres de toit et les lucarnes.

  • Fenêtre de toit : elle peut être posée sur tout degré de pente de 20° à 90° et offre 40 % de luminosité de plus que la lucarne. De plus, quel que soit le modèle et la taille de la fenêtre, elle est peu onéreuse. La surface vitrée doit représenter au minimum 1/6 de la surface du comble. Il existe différents types d’ouvertures de la fenêtre de comble (ouverture par projection, ouverture latérale). Il est conseillé d’opter pour un triple vitrage afin d’éviter la surchauffe durant la saison estivale. Le prix d’une fenêtre de comble va de 500 € à 900 € (pose comprise).
  • Lucarne : ce type d’ouverture nécessite un permis de construire, un chantier et un budget plus important. Cependant, la lucarne permet de gagner en surface habitable et en esthétique. Il existe un large choix de lucarne (jacobine, normande, meunière, etc). Le prix d’une lucarne varie entre 2 000 € et 6 000 € suivant la dimension. Il est important de savoir que la TVA peut passer de 5,5 % à 20 % si la taille des lucarnes est trop importante.
amenagement escalier combles

Accessibilité des combles aménagés

Pour accéder à vos combles aménagés, les deux choix principaux sont l'escalier et l'échelle. En fonction du modèle d'escalier et du matériau choisi, les caractéristiques et le prix varient :

  • En colimaçon, l’escalier permet un gain d’espace mais ne facilite pas le déplacement de mobilier vers le comble.
  • Droit, il grignote une bonne partie de l’étage en dessous mais le déplacement de mobilier vers le comble est plus aisé.
  • Le tournant (gauche ou droite) est le plus prisé car il n’est pas très encombrant dans l’étage inférieur et permet le déplacement de mobilier vers le comble.

Si vous optez pour un escalier, il faut créer une trémie (ouverture dans le plancher) d'une largeur identique à celle des marches, et d'une longueur minimale de 2 m, pour éviter que certains se cognent en utilisant l'escalier.

Dans le cas d’une échelle, vous pouvez opter pour une échelle de meunier, une échelle escamotable ou coulissante. Aucunement encombrantes et très économiques (70 à 300 €), les échelles sont néanmoins déconseillées dans le cas de combles habitables, inconfortables à utiliser au quotidien. Si vous optez tout de même pour l'échelle, sachez qu'il faudra prévoir une trappe de grenier.

Prix d'un escalier pour accéder aux combles

Type d'escalier Béton Bois Acier Pierre ou verre
Escalier en colimaçon Entre 2 000 et 4 000 € Entre 1 500 et 8 000 € Entre 2 000 et 6 000 € Entre 6 000 et 12 000 €
Escalier droit Entre 1 500 et 4 000 € Entre 500 et 5 000€ Entre 2 000 et 6 000 € Entre 6 000 et 12 000 €
Escalier tournant (¼ ou ½) Entre 1 500 et 3 000 € Entre 1 000 et 6 000 € Entre 2 000 et 6 000 € Entre 6 000 et 12 000 €
amenagement salle de bain sous combles

Plomberie

Si vous voulez aménager votre comble en y ajoutant une salle de bain, il faut évidemment penser à la plomberie. S'il est obligatoire de raccorder le système d’arrivée d’eau froide, pour l’eau chaude, deux possibilités s’offrent à vous :

  • Si l’arrivée d’eau chaude est proche des combles, vous pouvez la raccorder aux équipements des combles tout en essayant d’éviter les pertes de pression.
  • Sinon, vous pouvez envisager l’installation d’un chauffe-eau électrique ou solaire.

Chauffage

Afin que votre comble aménagé soit habitable toute l’année, il est nécessaire de penser à l’installation de chauffages. Tout comme
l’électricité, vous pouvez prolonger le système de chauffage existant (fuel, gaz, pompe à chaleur) en vous assurant que votre système soit assez puissant pour desservir le comble, ou bien envisager l'achat de chauffages électriques.

travaux amenagement grenier

Aménagement de combles : autres travaux à prévoir

En fonction de l'état de vos combles ou de votre grenier, il pourra être nécessaire d'effectuer des travaux supplémentaires, plus ou moins lourds :

  • Création ou réfection du plancher.
  • Pose d'un revêtement au sol et sur les murs.
  • Transformation de la charpente : si la charpente est dite "à fermettes" ou industrielle, cette dernière devra être modifiée en profondeur par un artisan expérimenté. Ce type de travaux étant complexe, prévoyez un budget de 10 000 à 60 000 €.
  • Installation de cloisons et de portes, si la surface des combles vous le permet et que vous souhaitez créer plusieurs pièces. Si le grenier dispose d'un plancher en bois, il est conseillé de poser des cloisons sèches telles que des plaques de plâtre cartonné, voire des carreaux de plâtre (plus lourds). Ces deux types de cloisons permettent l'ajout de portes.
  • Mise en place d'un système de ventilation (installation d'une VMC).
  • Aménagement de rangements divers sous combles.