Une rénovation de l'installation électrique est vivement recommandée si aucune mise aux normes n'a été effectuée durant les 25 dernières années dans votre logement. En effet, les maisons ou appartements anciens n'ont pas été prévus pour alimenter en électricité autant d'appareils électriques que ceux que nous utilisons aujourd'hui. D'ailleurs, une installation électrique vétuste vous expose à des pannes de courant régulières, des risques d'électrocution, voire même des incendies !

Rénovation d'une installation électrique : quel prix envisager ?

Le prix à prévoir pour rénover ou effectuer une remise aux normes de son installation électrique peut varier de 80 à 200 € HT / m² en fonction de la surface à rénover, de l'état de l'installation électrique, de la complexité des travaux à réaliser, et de la présence d'un système de chauffage électrique. Voici une estimation des coûts pour la rénovation d'une installation électrique, matériel et main d’œuvre inclus :

Rénovation partielle

avec mise en sécurité de l'installation

80 à 120 € HT / m²

Diagnostic de l'installation électrique
Changement de certains câbles
Remplacement du tableau électrique
Changement de certaines prises et interrupteurs
Mise à la terre

Rénovation complète

sans chauffage électrique

120 à 150 € HT / m²

Diagnostic de l'installation électrique
Changement des câbles et fils
Remplacement du tableau électrique
Changement des prises, interrupteurs et boîtiers DCL
Mise en conformité du réseau électrique

Rénovation complète

avec chauffage électrique

150 à 200 € HT / m²

Diagnostic de l'installation électrique
Changement des câbles et fils
Remplacement du tableau électrique
Changement des prises, interrupteurs et boîtiers DCL
Remplacement des radiateurs électriques
Mise en conformité du réseau électrique
Vous souhaitez rénover votre logement ?
Obtenez une estimation maintenant

Coût d'une rénovation électrique selon la surface à rénover

Voici une estimation des tarifs à envisager pour rénover une installation électrique avec du matériel de bon rapport qualité / prix :

Type de logement Coût rénovation partielle Coût rénovation complète sans chauffage Coût rénovation complète avec chauffage
Appartement 50 m² 4 000 à 6 000 € HT 6 000 à 7 500 € HT 7 500 à 10 000 € HT
Appartement 60 m² 4 800 à 7 200 € HT 7 200 à 9 000 € HT 9 000 à 12 000 € HT
Appartement 70 m² 5 600 à 8 400 € HT 8 400 à 10 500 € HT 10 500 à 14 000 € HT
Maison 80 m² 6 400 à 9 600 € HT 9 600 à 12 000 € HT 12 000 à 16 000 € HT
Maison 100 m² 8 000 à 12 000 € HT 12 000 à 15 000 € HT 15 000 à 20 000 € HT
Maison 120 m² 9 600 à 14 400 € HT 14 400 à 18 000 € HT 18 000 à 24 000 € HT

Dans quels cas procéder à une rénovation électrique ?

Vous vous demandez s'il est nécessaire de rénover votre installation électrique ? Voici plusieurs cas dans lesquels l'intervention d'un électricien ou d'une entreprise générale est vivement recommandée :

  • Votre installation électrique est vétuste : si vous venez de faire l'acquisition d'un bien ancien ou habitez une maison dont l'électricité n'a pas été refaite depuis plusieurs décennies, il y a de fortes chances que votre installation présente des risques. Un tableau électrique dépourvu de coupe-circuits ou de disjoncteur, ou des prises de courant sans broche de terre ou qui chauffent lors d'une utilisation prolongée doivent notamment vous alerter.
  • L'électricité de votre salle de bain n'est plus aux normes : les risques d'électrocution sont démultipliés lorsque l'on se trouve en présence d'eau et d'humidité. Si un éclairage, un chauffage électrique ou une prise de courant se situent à moins de 60 cm de votre lavabo, bain ou douche, la rénovation de l'électricité de votre salle de bain doit être envisagée.
  • Vos dépenses en électricité sont anormalement élevées : lorsque la consommation électrique augmente fortement, cela est souvent du à une installation électrique endommagée. Dans certains cas, le remplacement de certaines prises ou câbles défectueux peut corriger le problème, au moins temporairement. Dans d'autres cas, cette surconsommation peut être due à une puissance électrique globale inadaptée à votre consommation. Il peut alors être nécessaire mettre aux normes votre installation électrique.

Quel que soit l'état de votre installation électrique, seul un professionnel sera capable d'établir un diagnostic précis et vous recommander les travaux de rénovation à effectuer pour sécuriser votre logement.

Pourquoi entreprendre une renovation electrique ?

Rénovation électrique : de quelle puissance avez-vous besoin ?

La puissance du compteur électrique de votre logement doit être dimensionnée de façon à couvrir au plus juste vos besoins en électricité. Lorsque cette puissance est trop faible, elle peut occasionner des coupures de courant régulières. A l'inverse, lorsqu'elle est trop importante, votre facture d'électricité peut être plus élevée qu'elle ne devrait l'être. Il est donc essentiel de bien définir la puissance de votre installation lorsque vous envisagez une rénovation électrique.

Pour déterminer la puissance électrique nécessaire au bon fonctionnement d'une installation, on va additionner la puissance de chaque appareil électrique présent dans l'habitation. Inutile de prendre en compte tous les appareils de votre logement, car l'objectif est plutôt de cibler ceux qui ont l'habitude de fonctionner en même temps : chauffage électrique, chauffe-eau, éclairage, appareils électroménagers (four, micro-ondes, réfrigérateur, lave-vaisselle, lave-linge...), ou encore télévision.

En réalité, on effectue rarement ce type de calcul car la plupart des ménages possèdent des équipements similaires. Même si la puissance des appareils ou la durée de leur utilisation peut être différente d'un foyer à l'autre, ce n'est finalement pas ce qui pèse le plus dans la balance. En effet, c'est le type de chauffage (électricité ou gaz), de chauffe-eau (électricité ou gaz), et la surface à chauffer qui vont avoir le plus d'impact sur la puissance électrique de votre installation.

Estimation de la puissance électrique recommandée pour votre habitation

Surface de votre logement Type de chauffage Type de chauffe-eau Puissance électrique recommandée
Jusqu'à 30 m² Gaz ou collectif Gaz ou collectif 3 kVA
De 30 à 80 m² Gaz ou électrique Gaz ou électrique 6 kVA
De 80 à 120 m² Gaz Gaz 6 kVA
De 80 à 150 m² Électrique Électrique 9 kVA
De 120 à 250 m² Gaz Gaz 9 kVA
A partir de 150 m² Électrique Électrique 12 kVA et plus
Estimez les coûts pour rénover votre intérieur

Bénéficiez des avantages de hemea : entreprises assurées et vérifiées, accompagnement sur-mesure, pénalités de retard...

Obtenez un devis en ligne

Quel type de rénovation électrique devez-vous envisager ?

On distingue 2 principaux types de rénovation électrique au sein d'une maison ou d'un appartement :

Mise en sécurité de l'électricité

Ce type de travaux de rénovation électrique intervient généralement lorsqu'on rénove une pièce de son habitation (salle de bain ou cuisine, par exemple). En effet, la rénovation d'une pièce nécessite généralement de déplacer ou de créer des prises de courant ou des points lumineux, ce qui implique que l'installation électrique doit être a minima sécurisée. Il s'agit notamment de remplacer les équipements électriques non conformes aux normes en vigueur (fils électriques abîmés ou apparents, interrupteurs, prises électriques...) et de s'assurer de la présence de disjoncteurs de 30 mA.

La mise en sécurité d'une installation électrique est généralement facturée entre 80 et 120 € HT / m².

Mise en sécurité lors d'une rénovation de l'électricité

Mise aux normes de l'électricité

Lors de la vente ou de la location d'un logement dont le réseau électrique a plus de 15 ans, le propriétaire a l'obligation d'effectuer un diagnostic électrique de l'installation. Si ce dernier ne peut imposer au propriétaire de réaliser des travaux d'électricité, le propriétaire a tout intérêt à envisager de tels travaux s'il souhaite vendre ou louer son bien rapidement et sans décote. Il s'agit dans ce cas de refaire l'électricité complète de la maison ou de l'appartement, en remplaçant tous les éléments de l'installation électrique, du tableau électrique jusqu'aux prises et interrupteurs, en passant par les câbles.

Le tarif pour la mise aux normes électriques d'un logement se situe entre 120 et 200 € HT / m².

hint
Le saviez-vous ?

Si votre logement a plus de 25 ans, une mise aux normes ou rénovation électrique complète est vivement recommandée, pour prévenir des risques liés à une installation vétuste (électrocutions, incendies...). On dénombre actuellement 7 millions de foyers en France dont l'installation électrique n'est plus aux normes et 2 millions dont le réseau électrique est considéré comme dangereux.

Rénovation de l'électricité : quelles sont les règles à respecter ?

Pour la rénovation électrique complète d'une habitation ou l'installation d'un réseau électrique au sein d'une construction neuve (y compris une extension de maison), l'électricien devra respecter la norme NF C 15-100. Cette norme de référence fixe un certain nombre de règles pour sécuriser les installations électriques.

Principes généraux de la norme NF C 15-100

Dans le cadre d'une rénovation électrique complète de votre maison ou de votre appartement, la norme NF C 15-100 impose notamment les règles suivantes :

  • la présence d'un ETEL (Espace technique électrique du logement), qui contient la GTL (Gaine technique du logement) regroupant l'ensemble des réseaux électriques et de communication de l'habitation
  • la présence d'au moins 20 % d'emplacements disponibles au sein du tableau électrique, en prévision d'éventuelles évolutions de l'installation électrique
  • la protection de chaque circuit électrique par au moins 2 interrupteurs différentiels de 30 mA
  • la protection de la plaque de cuisson, du lave-linge et de la prise de recharge pour véhicule électrique par un interrupteur différentiel de type A
  • la répartition des circuits éclairage et prises de courant sous au moins 2 interrupteurs différentiels
  • l'obligation de dédier un circuit aux appareils de chauffage par tranche de 4 500 W, si le dispositif de chauffage fonctionne à l'électricité
  • l'interdiction des fixations à griffe pour l'ensemble des appareillages électriques
  • l'obligation d'installer un parafoudre dans certains départements, ou si le bâtiment est doté d'un paratonnerre
  • la mise à la terre de l'installation électrique
  • obligations particulières selon les types de pièces du logement.

Quelles sont les obligations imposées pour chaque pièce ?

Lorsqu'il s'agit de refaire l'installation électrique de son logement, la norme NF C 15-100 impose que chaque type de pièce soit doté d'un certain nombre de prises de courant et de points lumineux :

Pièce du logement Prises de courant Points d'éclairage
Séjour < 28 m² 1 prise tous les 4 m², avec au moins 5 prises au total, ainsi qu'1 prise dédiée aux réseaux de communication 1 point de centre avec boîtier DCL*
Séjour > 28 m² Au moins 7 prises, ainsi qu'1 prise dédiée aux réseaux de communication 1 point de centre avec boîtier DCL
Cuisine < 4 m² 3 prises 1 point de centre avec boîtier DCL
Cuisine > 4 m² 6 prises alimentées par un circuit dédié, dont 4 situées sur le plan de travail 1 point de centre avec boîtier DCL
Salle de bain Règles spécifiques en fonction de zones de "protection" 1 point lumineux** avec boîtier DCL
Chambre 3 prises, ainsi qu'1 prise dédiée aux réseaux de communication 1 point de centre avec boîtier DCL
Autres pièces > 4 m² (sauf WC) 1 prise 1 point de centre ou applique avec boîtier DCL

* Le DCL (Dispositif de connexion luminaire) est une prise de taille réduite permettant l'alimentation en électricité d'un luminaire.

** Le point d'éclairage principal de la salle de bain doit permettre une résistance à l'eau de niveau IP X4 (projections d'eau).

Envie de rénover votre appartement ou votre maison ?
Obtenez un prix maintenant

Étapes d’une rénovation ou mise aux normes d'une installation électrique

Les travaux de rénovation ou de mise aux normes d’une installation électrique doivent être réalisés dans un certain ordre :

  1. Établir un plan détaillé du futur réseau électrique, en indiquant notamment l'emplacement des prises et interrupteurs. Ce plan devra prendre en compte l'agencement et les spécificités de chaque pièce de l'habitation.
  2. Couper l’électricité et procéder au démontage de l'ensemble des éléments existants (fils, prises, interrupteurs...).
  3. Il faut ensuite marquer l'emplacement des prises de courant et interrupteurs actuels et futurs.
  4. Mettre en place les boîtiers d’encastrement et réaliser des saignées pour relier toutes les prises entre elles.
  5. Installer les gaines dans les saignées et les reboucher à l’aide de plâtre.
  6. Faire passer les fils dans les gaines.
  7. Fixer interrupteurs et prises électriques.
  8. Poser ou remplacer le tableau électrique et y connecter les fils.
  9. Raccorder le réseau électrique à la terre.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une expérience optimale.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
hemea (ex-Travauxlib)
hemea - Novare Construction SAS, en application de l'article L.523-1 du Code monétaire et financier, dispose d'un mandat d'exercice de services et sécurisation de paiement pour le compte de Lemonway, accrédité auprès de ACPR - Banque de France