Isolation des combles et de la toiture : prix au m² et guide complet

Vous souhaitez isoler vos combles et votre toiture ? Retrouvez tous nos conseils sur l'isolation de toiture et de combles : avantages, préparer les travaux, prix au m², types d'isolants...

Commencez votre projet d'isolation des combles

L’isolation des combles et de la toiture : une priorité pour plus de confort

L’isolation des combles et du toit de votre habitation a une importance capitale du point de vue énergétique. Dans une maison mal isolée, c’est jusqu’à 30% de la chaleur qui s’échappe par votre toiture. Effectuer des travaux d'isolation de votre toiture ou de vos combles, aménagés ou perdus, peut vous permettre de réaliser d'importantes économies et de gagner en confort sur le court terme.

isoler toiture et combles

Pourquoi isoler sa toiture et ses combles ?

Un toit ou des combles mal isolés, voire pas isolés du tout, entraînent une perte d’énergie pour votre maison, et pour vous une perte d’argent, en plus d’un manque de confort, été comme hiver. Les combles, et donc la toiture, sont une zone de déperdition de chaleur importante due à un phénomène simple et bien connu : l’air chaud, réchauffé par votre système de chauffage, remonte naturellement vers vos plafonds et votre toit, puisqu’il est plus léger que l’air froid. De la même manière, en cas de fortes chaleurs, une toiture mal isolée laissera passer la chaleur sous les combles. S'ils sont habités, gare au coup de chaud !

Avantages d'une bonne isolation des combles

Outre les économies d'énergie réalisées, une bonne isolation de combles procure de nombreux avantages :

Garder de la chaleur pendant l’hiver

isolation thermique

Les parois des combles sont en contact immédiat avec l’extérieur, elles sont donc soumises aux différentes variations de température extérieure. L’isolation permet donc de favoriser l’homogénéité de la température intérieure, ce qui conduira à une économie d’énergie. Une bonne isolation rend les combles agréables à vivre et élimine la condensation sur les parois quand il fait froid, ce qui évite la détérioration de la décoration intérieure (dans le cas de combles habitables).

Garder de la fraicheur durant l’été

isolation thermique

Les combles sont souvent exposés à la chaleur durant l'été. Une bonne isolation permettra à la fraîcheur de durer plus longtemps en évitant l’entrée d’air chaud. Deux actions peuvent également favoriser le maintien de la fraîcheur :

  • La fermeture et l’occultation (à l’aide de stores extérieures) des fenêtres pendant la journée résulte en un gain de 1 à 3,5°C
  • La création d’une circulation d’air pour l’aération du comble donne un gain de 1 à 4,5°C

Isolation acoustique des combles

isolation acoustique

Il est également possible de se protéger des bruits extérieurs en isolant vos combles avec de la laine minérale. En fonction du type de la charpente et de l’épaisseur de l’isolant, il est possible d’éliminer différents niveaux de bruit.

Par exemple : la circulation autoroutière qui se situe autour de 60 dB.

preparer isolation des combles

Isoler les combles et la toiture : comment préparer les travaux ?

Se lancer dans des travaux d’isolation de combles sur une structure peu saine est risqué, et peut entraîner une détérioration des propriétés isolantes de votre nouvelle installation, au risque de devoir recommencer vos travaux quelques semaines ou mois après avoir fini votre isolation. Il est donc très important de bien vérifier la charpente de votre construction avant d’entamer vos travaux. Par exemple, une charpente humide va être le signe d’une étanchéité défaillante sur votre toiture, qu’il faudra impérativement traiter en amont de vos travaux d’isolation. De la même manière, il est important de vérifier si vos charpentes sont saines par rapport aux insectes comme les xylophages : si vous y trouvez des traces de sciures ou des dépôts de bois, votre charpente est peut-être infestée, et doit alors être traitée en amont des travaux. Pensez à faire appel à un professionnel pour réaliser un diagnostic de vos charpentes avant de démarrer vos travaux d’isolation.

Isolation de combles et de toiture : par l'intérieur ou par l'extérieur ?

Isolation de combles par interieur

Isolation des combles par l'intérieur

La couche d’isolant viendra se poser sous la charpente de votre toiture. Ces panneaux d’isolant vont recouvrir toute la surface entre le toit et les éventuelles cloisons.

Le matériau d’isolation intérieure par excellence à l’échelle nationale est la laine de verre. Lorsque l’isolation se fait en deux couches, une première couche vient se poser entre les chevrons et une deuxième couche se trouve accolée à la première entre les pannes (tout en respectant le vide entre les deux couches nécessaires à l’aération). L’épaisseur de ce type d’isolation est d'environ 20 cm.

Si vous optez pour une isolation en une seule couche, celle-ci est mise en œuvre sur le chevronnage.

Il est à noter qu’une couche d’isolant par l’intérieur occupe une épaisseur d’environ 25 cm qu’il faut soustraire de la hauteur de plafond, qui doit dépasser 1,80 m afin d’être habitable.

Une sous face de finition en bois, une plaque de plâtre ou d’un autre matériau devra être ajoutée afin de recouvrir la couche d’isolant. Quelle que soit l’épaisseur ou le nombre de couches, la résistance thermique doit atteindre les 6 m².K/W au minimum.

isolation toiture par l'exterieur

Isolation des combles par l'extérieur

L’isolation par l’extérieur nécessite de plus gros moyens que l’isolation intérieure et est donc plus coûteuse que cette dernière (environ trois fois le prix). Cette option a plusieurs avantages : la hauteur sous plafond est conservée, les ponts thermiques sont réduits, et la charpente reste apparente, permettant un rendu esthétique.

Quelle que soit l’épaisseur ou le nombre de couches, la résistance thermique doit atteindre les 7 m².K/W au minimum. Il existe différentes mises en œuvre de ce type d’isolation :

  • La technique du sarking : elle consiste en une pose de plusieurs panneaux directement posés sur le chevronnage (le platelage (servant de base), le pare-vapeur, l’isolant, l’écran de sous toiture, le contre lattage, les liteaux et enfin la couverture du toit). Cette méthode est spécifique aux toitures en pente.
  • La technique des caissons chevronnés : il s’agit d’un caisson qui regroupe toutes les composantes de l’isolant, et dont les mesures peuvent atteindre les 2,5 m de largeur et 7 m de long. Cette méthode n’est pas conforme aux charpentes en fermettes industrielles.
  • La technique en sandwich : il s’agit de l’assemblage de plusieurs caissons chevronnés. Parfaitement emboîtés, ils permettent une réduction optimale des ponts thermiques.

Combles aménageables ou combles perdus : à chacun son isolation !

Lorsque vous souhaitez isoler vos combles, qu’ils soient aménagés ou perdus, la principale question à se poser est le compromis que vous êtes prêt à faire entre la qualité des isolants et le maintien des surfaces habitables. Pour réaliser une bonne isolation thermique par l’intérieur sans rogner sur l’espace habitable, il faut alors choisir un matériau isolant de faible lambda, c’est-à-dire de faible conductivité de la chaleur, mais au coefficient de résistance (R) élevé.

Isolation de combles perdus

renover combles perdues

Les combles perdus sont inhabitables à cause d'une faible hauteur sous plafond et/ou un encombrement par la charpente. Pour ce type de combles, l’isolation se fait le plus souvent par soufflage de flocons d’isolants de laine de verre. Rapide à appliquer et très efficace, cette méthode peut également ouvrir droit au Pacte Energie Solidarité qui vous permettra d’isoler vos combles pour 1 €. Il est également possible d'isoler des combles perdus en utilisant les isolants suivants : laine de verre en panneaux ou en rouleaux, panneaux de polystyrène ou de polyuréthane. L’isolant peut alors être disposé sur ou sous le plancher, ou entre les solives.

Isolation de combles aménageables

amenager combles

Les combles où l’espace sous le toit ne présente aucun encombrement, avec une hauteur moyenne de 1,80 m sous la charpente et une inclinaison du toit supérieure à 30 %, sont dits "combles aménageables" afin qu’ils soient confortablement habitables. Leur isolation respecte les mêmes principes que pour des combles perdus, mais demande en plus de prévoir la pose d’un pare-vapeur ou d’un frein-vapeur. Un pare-vapeur est un film plastique disposé sur l’isolant, qui va limiter la transmission de vapeur d’eau, et donc laisser respirer la charpente et l’isolant. La pose se termine par la finition de votre choix : plaque de plâtre, bois, crépis…  Un frein-vapeur repose sur le même système, mais laissera passer la condensation de l’intérieur des combles vers l’extérieur, quand le pare-vapeur est totalement étanche à la vapeur d’eau.

Isolation d'une toiture terrasse

Isolation d'un toit-terrasse : un cas particulier

L’isolation d’un toit-terrasse est forcément réalisée par l’extérieur. Elle doit être prévue pour une parfaite étanchéité, et permettre de faciliter l’écoulement de l’eau, pour limiter les infiltrations. Il est donc nécessaire de poser un isolant (généralement sous la forme de panneaux de polystyrène ou de panneaux de laine de roche densifié) et de le recouvrir d'un revêtement bitumeux.

Pour ce type de travaux, il est primordial de faire appel à un couvreur professionnel, qui va effectuer un diagnostic précis de votre isolation et de votre toiture, pour vous proposer les aménagements d’isolation thermique les plus adaptés à votre habitat.

Prix d'une isolation des combles au m²

Le coût à prévoir pour une isolation des combles et de la toiture est compris entre 20 et 150 € / m² TTC. Le budget à prévoir pour ce type de travaux d'isolation dépend de plusieurs critères :

  • la nature des combles à isoler : combles perdus ou combles aménagés
  • la situation géographique de votre habitation
  • le matériau isolant utilisé et son épaisseur
  • l'accessibilité des combles
  • la configuration de la pièce
  • la méthode de pose de l'isolation choisie : par l'intérieur ou par l'extérieur.

Ainsi, le prix moyen d'une isolation des combles (matériaux et main d'oeuvre inclus) peut être résumé comme suit :

Zone à isoler Type de pose de l'isolation Prix de l'isolation des combles au m² Prix de l'isolation pour 100 m²
Sol du grenier / combles perdus sur le sol 20 à 50 € / m² 2 000 à 5 000 €
Toiture inclinée par l'intérieur 20 à 50 € / m² 2 000 à 5 000 €
Toiture inclinée par l'extérieur 100 à 120 € / m² 10 000 à 12 000 €
Toiture plate par l'intérieur 20 à 50 € / m² 2 000 à 5 000 €
Toiture plate par l'extérieur 100 à 150 € / m² 10 000 à 15 000 €

Si le budget d'une isolation des combles peut paraître élevé au premier abord, sachez que ces travaux seront rentabilisés en 5-6 ans, car vous réaliserez jusqu'à 30 % d'économies sur votre facture de chauffage et vous pourrez prétendre, sous certaines conditions, à des aides de l'état !

Pour en savoir plus sur les aides disponibles pour l'isolation des combles et de la toiture :

Bénéficiez des avantages de Travauxlib pour l'isolation de vos combles

Artisans vérifiés, visites de chantier, pénalités de retard...

Faites isoler vos combles en toute sérénité

differents types isolants

Quel matériau utiliser pour isoler vos combles ?

Les fabricants offrent une grande panoplie d’isolants, chacun d’eux offrant ses propres caractéristiques d’adaptation aux différents types de toitures. L’isolant le plus utilisé pour isoler les combles et la toiture n’est autre que la laine de verre, avec une conductivité thermique de 0.03 W/m.K à 0.04 W/m.K, elle représente 75 % d’utilisation pour les foyers français (meilleur rapport qualité-prix).
Voici les autres types d’isolants, tout aussi efficaces, d’origine minérale, végétale ou animale :

  • La laine de bois
  • La laine de roche
  • Le chanvre
  • Le polystyrène expansé
  • L’ouate de cellulose
  • Le polyuréthane
  • Le textile recyclé
  • La laine de mouton.

Plus d'infos sur les isolants et leur prix au m² sur notre page dédiée à l'isolation thermique.

resistance thermique pour isolation des combles

Quelle performance viser pour votre isolation des combles ?

La performance d’un isolant dépend de 3 paramètres :

  • La conductivité
  • L’épaisseur
  • La résistance thermique.

Il est également important de se focaliser sur le traitement des ponts thermiques et de l’étanchéité à l’air. En pratique, une bonne isolation répond à des exigences précises de résistance thermique (R) :

  • R = 4.0 m².K/W pour les combles aménagés
  • R = 4.5 m².K/W pour les combles perdus.
    Il est à noter que plus R est élevée, plus le matériau est isolant.

Cependant, pour être éligible au crédit d’impôt, les critères sont bien plus exigeants :

  • La résistance thermique des plafonds de combles, des rampants de toiture et des planchers de combles perdus doit être supérieure ou égale à 7 m².K/W
  • La résistance thermique des combles aménagés et des rampants de toitures doit être supérieure ou égale à 6 m².K/W
  • La résistance thermique d'une toiture-terrasse doit être au moins égale à 4.5 m².K/W.

A noter que pour une construction neuve, la résistance R de l'isolation de votre toiture doit être au minimum de 8 m².K/W (RT 2012).

Quelle épaisseur pour l'isolation d'une toiture et des combles ?

L'épaisseur d'isolant nécessaire pour isoler vos combles dépend de la résistance thermique que vous souhaitez atteindre.

Voici un tableau comparant l'épaisseur de laine de verre et celle de la laine de roche soufflée, en fonction de la résistance thermique (R) visée :

Résistance thermique visée Épaisseur isolation laine de verre Épaisseur isolation laine de roche soufflée
R = 10 46 cm -
R = 9 43,5 cm 40,5 cm
R = 8 37 cm 36 cm
R = 7 32 cm 31,5 cm
R = 6 27,5 cm 27 cm
R = 4.5 20,5 cm 20,5 cm
R = 4 18,5 cm 18 cm

Isolez vos combles pour valoriser votre maison

Une bonne isolation vous permettra de classer votre maison au plus proche du A sur l’échelle de la consommation énergétique qui va de A à F, grâce à l’économie énergétique apportée.

Intêret Explications
Economies d'énergie Une division par 4 des variations de température dans la maison
Economies budget Jusqu'à 95% d'économies réalisables sur les dépenses liées au chauffage
Confort acoustique Un bon isolant thermique n’est pas forcément un bon isolant acoustique, mais autant faire les deux
Optimisation fiscale L’investissement dans l’aménagement de vos combles peut être réduit grâce au crédit d’impôt qui vous fera bénéficier d’un avantage fiscal de 30% sans aucune condition de ressources

4 règles à suivre pour une bonne isolation du toit et des combles

Choix d'un isolant performant

Choisissez des isolants performants

Il est important de choisir votre isolant en fonction de ses critères de performance. Par exemple, pour une construction neuve, l’isolant choisi doit respecter les critères de performance de la Règlementation thermique, ou RT2012. Dans le cadre d’une rénovation, il n’existe aucune obligation légale sur la performance de l’isolant posé, mais il est toujours intéressant de choisir un isolant entrant dans les critères fixés par le crédit d’impôt.

Materiaux de qualite pour isolation toiture

Privilégiez des matériaux de qualité

Autant pour le choix des matériaux que pour la mise en œuvre, mieux vaut miser sur la qualité. C’est pour vous le moyen de vous assurer de la longévité de votre isolation thermique. Faire appel à un professionnel est alors la garantie d’une isolation efficace dans le temps. Un isolant mal posé ou de mauvaise qualité est un investissement risqué sur le long terme, avec des économies d’énergie qui ne seront pas à la hauteur de vos espérances.

isoler les combles avant de changer de chauffage

Isolez vos combles avant de penser à changer votre chauffage

Refaire l’isolation de ses combles et de sa toiture est un investissement qui n’est pas négligeable. Cependant, investir dans un nouveau système de chauffage ne peut pas s’envisager sans une isolation thermique performante, et surtout des combles et de la toiture. En effet, avec une isolation thermique performante, vos besoins en chauffage vont forcément changer. Pensez donc à faire un diagnostic de l’isolation thermique de vos combles avant d’envisager de renouveler votre système de chauffage.

isoler toiture et combles avec ventilation

Pensez au système de ventilation de vos combles

Une bonne isolation thermique est, comme nous l’avons vu, primordiale. Mais il est aussi très important de ventiler vos combles, pour éviter l’effet de surchauffe lors des fortes chaleurs. Un système de ventilation dans vos combles, comme une VMC par exemple, est alors à réfléchir au moment de commencer les travaux. Ce système vous permettra de rafraichir vos combles en été, ce qui apportera plus de fraicheur à votre maison. L’occasion de faire des économies de climatisation !