En règle générale, la réalisation de travaux importants tels que la construction d’une maison, son extension, ou la transformation de son usage, sont soumis à une demande de permis de construire. Si une demande de permis de construire est, en elle-même, gratuite, celle-ci s’accompagne généralement de coûts liés à l’intervention de professionnels, et entraîne le paiement de taxes locales.

Prix d'un permis de construire via un professionnel

La constitution d’un dossier de permis de construire étant particulièrement longue et fastidieuse, il est courant d’avoir recours aux services d’un architecte ou d’un dessinateur en bâtiment pour se faire accompagner dans cette tâche. Notez d’ailleurs que le recours à un architecte devient obligatoire dès lors que la construction envisagée excède 150 m² ou que l’agrandissement à réaliser porte la surface totale du bâtiment au-delà de 150 m².

Passer par un architecte pour son permis de construire

Lorsque l’on souhaite se faire aider dans sa demande de permis de construire, le premier réflexe est généralement de se tourner vers un architecte. Le prix à envisager pour la gestion de votre dossier de permis de construire dépend alors de la complexité de la mission que vous allez lui confier :

  • mission limitée à la conception du projet et la réalisation du dossier de permis de construire : comptez autour de 50 € HT / m², avec un tarif minimum de 1 500 € HT
  • mission complète, de la conception du projet (incluant le permis de construire) à sa livraison, en passant par le suivi des travaux : de 8 à 15 % du montant total HT des travaux.

Plus d'infos : Prix d'une mission d'architecte

Envie de faire construire ou rénover votre logement ?

Nous pouvons vous mettre en relation avec des professionnels de qualité, sélectionnés et vérifiés par nos soins.

Parlez-nous de votre projet

Faire appel à un dessinateur indépendant

Si la surface de plancher créée par votre construction est inférieure à 150 m² ou que la surface du bâtiment après agrandissement reste inférieure à 150 m², il est tout à fait possible d’avoir recours à un dessinateur en bâtiment ou en architecture. Celui-ci se chargera notamment de la réalisation des plans à joindre à votre demande de permis de construire. Pour le montage complet d’un dossier de permis de construire, le dessinateur vous facturera généralement soit un forfait compris entre 1 000 et 2 000 € HT, soit un pourcentage sur le montant total des travaux (en général, autour de 3,5 %).

Vous l'aurez compris : contrairement à la mission d'un architecte, qui implique un véritable accompagnement et des conseils d'expert, celle d'un dessinateur en bâtiment se limite généralement à l'élaboration des plans du futur ouvrage.

Coût d'un permis de construire pris en charge par un architecte

Coûts liés à l'étude thermique obligatoire

Votre dossier de permis de construire doit inclure une attestation de prise en compte de la réglementation thermique en vigueur. Pour obtenir ce document, il est nécessaire de faire appel à un bureau d’études thermiques, qui s’appuiera sur les plans et les caractéristiques techniques de votre projet pour calculer le coefficient Bbio (besoin bioclimatique) de la surface thermique concernée. La feuille de calcul sera ensuite transmise aux autorités compétentes, qui lui retourneront l’attestation nécessaire à votre demande de permis de construire.

Le prix d’une étude thermique est généralement compris entre 50 et 750 € TTC. Le tarif de l’étude dépend notamment de la superficie concernée par celle-ci et des prestations incluses dans le forfait. Notez que ce document est systématiquement inclus dans le prix du permis de construire lorsque le dossier est constitué par un architecte.

Prix d’un permis de construire : n’oubliez pas les taxes locales !

Lorsqu’il s’agit de déterminer le coût d’un permis de construire, il est nécessaire de prendre en compte les taxes locales induites par la délivrance d’une telle autorisation.

Ainsi, tout projet de construction, de reconstruction, d’aménagement, d’extension, ou de changement de destination d’un bâtiment est assujetti au paiement de la taxe d’aménagement, dès lors que la surface concernée est supérieure à 5 m² et possède une hauteur sous plafond d’au moins 1,80 m. 

Le montant de la taxe d’aménagement se calcule de la façon suivante :

Surface taxable x Valeur forfaitaire au m² x Taux en vigueur dans la collectivité territoriale

Taxes locales liées à un permis de construire

Si le taux varie en fonction des collectivités locales, la valeur forfaitaire est définie par décret et actualisée chaque année. En 2020, la valeur au m² de la taxe d’aménagement s’élève à 860 € / m² en Ile-de-France, et à 759 € / m² en province.

Notez que certains aménagements ou équipements sont soumis à une taxe d’aménagement forfaitaire : 200 € / m² pour une piscine, 3 000 € par éolienne de plus de 12 m, ou encore 10 € / m² pour les panneaux photovoltaïques fixés au sol.

Par ailleurs, sachez que la nouvelle surface créée devra faire l’objet d’une déclaration auprès de l’administration fiscale, ce qui entraînera le règlement annuel de :

  • la taxe foncière, par le propriétaire du bâtiment
  • la taxe d’habitation (ou sa révision, si vous êtes déjà concerné par cet impôt), par la personne qui occupe le logement (le locataire, si le logement est mis en location).
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une expérience optimale.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.