Extension, agrandissement de maison : prix au m² et guide complet

Vous vous sentez à l'étroit dans votre maison ? Avec l'extension de maison, il est possible d'agrandir votre surface habitable de multiples façons (extension latérale, verticale, aménagement de combles...) sans avoir à déménager ! Vous pourrez ainsi profiter d'une ou plusieurs pièces supplémentaires (chambre, bureau, salle de détente, cuisine, salon...) tout en augmentant la valeur globale de votre bien.

Extension ou agrandissement de maison : quel prix au m² ?

Le coût pour agrandir sa maison peut varier du simple au triple en fonction des matériaux et de la complexité des travaux d'extension à réaliser :

Extension en parpaing

Gros œuvre + isolation :

Entre 1 500 et 2 000 € TTC / m²

Gros œuvre + isolation + aménagement de l'extension :

Entre 2 000 et 3 000 € TTC / m²

Extension maison parpaing

Extension en bois

Gros œuvre + isolation :

Entre 1 200 et 1 800 € TTC / m²

Gros œuvre + isolation + aménagement de l'extension :

Entre 1 800 et 2 800 € TTC / m²

Extension maison bois

Extension en acier

Gros œuvre + structure acier :

Entre 1 800 et 2 500 € TTC / m²

Gros œuvre + structure acier + aménagement de l'extension :

Entre 2 500 et 3 500 € TTC / m²

Extension maison acier

Pourquoi opter pour une extension de maison ?

On opte généralement pour une extension ou un agrandissement de maison pour les raisons suivantes :

  • Créer de nouvelles pièces : pour adapter sa maison à de nouveaux besoins ou envies, il est courant de vouloir créer de nouveaux espace : une chambre supplémentaire lorsque la famille s'agrandit ou pour recevoir des amis, un bureau pour travailler chez soi, un espace de détente (salle de jeux, de sport, de cinéma...), une suite parentale...
  • Agrandir les pièces de vie : rien de tel qu'un agrandissement de maison pour décloisonner vos pièces de vie et bénéficier d'un plus grand espace. Vous pouvez par exemple profiter d'une extension de maison pour aménager une cuisine ouverte sur un salon spacieux, créer un espace de travail ou un coin lecture dans votre séjour, créer un espace repas dans votre cuisine...
  • Moderniser le style de sa maison : un extension de maison peut être l'occasion de donner un style audacieux à une maison traditionnelle. En ajoutant une extension en bois à votre maison, vous lui donnerez un aspect plus contemporain et chaleureux. De même, si vous choisissez une surélévation, vous pourrez créer un effet "loft" en prolongeant la surface vitrée du rez-de-chaussée jusqu'à l'étage.
  • Donner plus de valeur à votre bien : le fait d'augmenter la surface habitable de votre maison la rend plus attractive aux yeux de potentiels acheteurs et permet d'augmenter sensiblement son prix de vente.
Vous souhaitez réaliser une extension de votre maison ?
Obtenez une estimation maintenant

Les différents types d’extension de maison

S'il existe plusieurs types d'extension de maison, votre choix devra idéalement prendre en compte l'ensemble des contraintes liées à la propriété : l'emprise au sol disponible et son orientation, la nature du terrain, la structure du bâtiment actuel, ou encore les règles d'urbanisme en vigueur.

Voici les principales solutions possibles pour agrandir sa maison :

Extension par surélévation

Idéale en ville, notamment lorsque la surface du terrain est limitée, l'extension par surélévation, ou extension verticale, consiste à ajouter un ou plusieurs étages à l’habitation existante. Si la surélévation se présente souvent comme une solution idéale pour agrandir sa maison, la faisabilité d'une telle extension doit être soigneusement étudiée et nécessite de pouvoir s'appuyer sur des fondations suffisamment solides. En fonction des matériaux choisis, cette solution d'agrandissement peut également s'avérer particulièrement coûteuse.

Le prix d'une extension par surélévation peut varier de 2 500 à 3 500 € TTC / m² (aménagement inclus)

Extension en surélévation

Extension de maison latérale

L'extension de maison latérale, également appelée extension horizontale ou contiguë, est la solution préférée des propriétaires de terrains suffisamment spacieux. Elle permet d'étendre l'espace habitable d'une habitation par le côté, et nécessite le plus souvent d'agrandir une ouverture existante, ou d'en créer une nouvelle, pour assurer la communication entre le nouveau volume et le bâtiment existant. La surface de votre extension latérale et la possibilité de lui ajouter un ou plusieurs étages dépendront des règles prévues dans le PLU (Plan local d'urbanisme) de votre commune.

Pour un agrandissement de maison latéral, prévoyez un budget compris entre 2 200 et 3 500 € TTC / m² (aménagement inclus)

Extension de maison latérale

Extension par excavation

L'extension par excavation, ou aménagement de sous-sol, consiste à creuser dans les fondations d'une maison pour gagner plusieurs dizaines de centimètres, de façon à rendre le sous-sol habitable. S'il s'agit d'une technique d'agrandissement assez rare, sa mise en oeuvre n'est pas pour autant plus compliquée que les autres. Avant d'envisager un aménagement de sous-sol, il faudra notamment s'assurer que votre logement n'est pas situé en zone inondable, trouver la solution la plus adaptée pour lutter contre l'humidité qui caractérise ce type d'extension, ou encore prévoir une source de lumière naturelle.

Le prix d'une extension par excavation se situe généralement entre 1 200 et 2 200 € TTC / m² (aménagement inclus)

Extension de maison en excavation

Aménagement des combles

Aménager ses combles est, dans la majorité des cas, le type d'extension le plus simple à mettre en place et le moins onéreux pour gagner des mètres carrés. Le choix d'un aménagement de combles dépendra principalement de la nature de la charpente, de la solidité du plancher existant, de l'inclinaison de la toiture (supérieure à 30°), ou encore de la hauteur sous plafond (au moins 1,80 m). Une étude de faisabilité permettra de déterminer si vos combles sont aménageables en l'état, ou si leur aménagement nécessite de modifier la pente du toit ou d'avoir recours à une surélévation.

Le coût d'un aménagement de combles oscille entre 900 et 1 500 € TTC / m² (avec aménagement complet)

Aménagement de combles

Autres types d'extension de maison

Il est assez courant d'inclure dans la catégorie des agrandissements de maison les constructions suivantes :

  • la dépendance : il ne s'agit pas réellement d'une extension de maison, puisque le bâtiment créé n'est pas accolé à la maison existante, mais est situé à l'écart de celle-ci. Une solution idéale pour créer un studio pour votre aîné ou vos invités, un espace de travail, un atelier, ou encore une salle de musique.
  • la véranda : généralement installée dans le prolongement du salon et donnant sur le jardin, la véranda permet de bénéficier d'un espace de vie supplémentaire baigné de lumière, grâce à ses grandes surfaces vitrées. Pour que cette extension reste confortable toute l'année, l'isolation, le chauffage et le vitrage devront être étudiés avec soin.
  • l'extension sur pilotis : si vous souhaitez agrandir votre maison alors que votre terrain est pentu ou trop petit, l'extension sur pilotis peut être une solution à étudier. Le recours à cette variante de l'extension latérale est souvent plébiscité pour la création d'une chambre supplémentaire, qui peut être assortie d'une terrasse.
Extension sur pilotis

Un bel exemple d'extension sur pilotis - Harting Tischlerei

  • la mezzanine : lorsque l'habitation est pourvue d'une belle hauteur sous plafond (au moins 4 m), la création d'une mezzanine peut être envisagée pour profiter d'une pièce supplémentaire. Solution rêvée pour l'aménagement d'un bureau, d'une bibliothèque ou d'une suite parentale, ce nouvel espace apporte également une touche moderne à votre intérieur.
  • l'aménagement de garage : si votre garage est suffisamment spacieux, sachez que celui-ci peut tout à fait être transformé en surface habitable. Comme la majeure partie du gros œuvre a déjà été réalisée et qu'un accès existe vers la maison, les travaux d'aménagement seront moins complexes que pour une extension créée de toutes pièces.
Estimez les coûts de construction de votre extension de maison

Bénéficiez des avantages de hemea : entreprises assurées et vérifiées, accompagnement sur-mesure, pénalités de retard...

Obtenez un devis en ligne

Extension de maison : quel matériau choisir pour agrandir votre maison ?

Le choix des matériaux utilisés pour la réalisation d'une extension de maison dépend principalement du type d'extension envisagé, des contraintes techniques liées au bâtiment existant et au terrain, des éventuelles restrictions imposées par les règles d'urbanisme, et du rendu esthétique que vous souhaitez obtenir.

Les matériaux les plus couramment utilisés dans le cadre d'un agrandissement de maison sont les suivants : le bois, le parpaing ou l'acier.

Extension en bois

Très prisé dans les projets d'extension de maison, le bois (ou "ossature bois") possède de nombreux atouts. A la fois esthétique et chaleureux, le bois est également un matériau très isolant et solide. Sa légèreté le rend utilisable pour la majorité des extensions, y compris la surélévation. Lorsqu'il est utilisé dans le cadre d'une extension latérale, les fondations nécessaires sont peu profondes, donc moins coûteuses que pour une construction en maçonnerie. Enfin, les différents éléments de l'ossature bois peuvent être préfabriqués en usine, ce qui permet de gagner du temps lors de la construction.

Une extension en bois possède néanmoins quelques inconvénients. Elle est généralement plus coûteuse que son équivalent en parpaing, notamment en raison des frais liés à l'ajout du bardage sur l'ossature bois. De plus, le bois a beau être doté de très bonnes qualités isolantes, la mise en place d'une isolation supplémentaire est souvent requise pour maximiser le confort thermique.

Comptez un tarif de 1 800 à 2 800 € TTC / m² pour une extension ossature bois aménagée

Surelevation en bois

Surélévation en bois - M² et Compagnie

Extension en parpaing

Matériau traditionnel mais peu esthétique, le parpaing est surtout apprécié pour sa solidité et sa durabilité. Particulièrement résistant aux intempéries et au feu, c'est également un matériau facile à manipuler et rapide à mettre en oeuvre.

Peu efficace thermiquement parlant, le parpaing doit être doublé pour assurer une bonne isolation. Autre inconvénient de taille : son poids, qui nécessite la création de fondations solides, notamment si vous envisagez de l'utiliser pour construire une extension horizontale. Une utilisation en surélévation peut être envisagée lorsque la structure de la maison le permet ou qu'un renforcement de celle-ci est possible, notamment au niveau des fondations.

Un agrandissement de maison en parpaing aménagé vous coûtera de 2 000 à 3 000 € TTC / m²

Extension en acier / verre

Plébiscité pour son style résolument moderne, sa solidité et sa légèreté, l'acier / verre (ou "ossature métallique") est surtout utilisé pour la fabrication d'extensions latérales ou en surélévation. Encore peu démocratisé, l'acier s'accorde pourtant aisément avec des maisons traditionnelles en maçonnerie (parpaing, brique...) ou des constructions en bois. Lorsqu'elle est préfabriquée en atelier, la structure en acier peut être rapidement assemblée sur le chantier.

Une ossature acier possède toutefois quelques désavantages, à commencer par ses piètres qualités en matière d'isolation. Si vous souhaitez utiliser ce matériau pour votre agrandissement de maison, prévoyez donc l'ajout d'un bon isolant. De plus, la construction d'une structure en acier est particulièrement onéreuse.

Pour une extension en acier avec aménagement, le prix peut aller de 2 500 à 3 500 € TTC / m²

Extension moderne en acier et verre

Réalisation d'une extension moderne en acier - PCKO Architects + MOFO Architekci

Agrandissement de maison : quelle réglementation ?

Quel que soit le type d'extension de maison que vous souhaitez réaliser, votre projet devra se conformer aux règles d'urbanisme en vigueur, et devra faire l'objet d'une autorisation administrative.

Ces démarches étant souvent complexes et laborieuses, il est vivement conseillé de faire appel à un architecte, qui étudiera la faisabilité de votre projet, s'occupera des démarches administratives, et pourra, si vous le souhaitez, vous accompagner jusqu'à la livraison de votre chantier.

Règles d'urbanisme

Si l'extension est située dans une zone couverte par un plan local d'urbanisme (PLU), certaines restrictions peuvent être imposées à votre projet concernant :

  • l'emprise au sol disponible pour l'extension
  • l’abattage de certains arbres
  • la possibilité de réaliser certains types d'extension
  • la surface, la hauteur ou le volume du bâtiment
  • les matériaux à utiliser
  • l'esthétique de l'agrandissement
  • etc.
Reglementation / legislation pour un agrandissement de maison

Ambiance chaleureuse dans cet agrandissement de maison - Nathalie Dionne Architecture

Voisinage : règles de distance et droit de passage

La réalisation d'une extension impliquant généralement la création d'ouvertures (fenêtres, velux, baie vitrée...), l'extrémité de celles-ci doit être située à une certaine distance de la limite du terrain voisin : 1,9 m en vue directe et 0,6 m en vue indirecte. Notez que le PLU peut même prévoir des distances plus importantes.

Par ailleurs, l'extension de maison ne doit pas gêner ou empêcher l'accès de vos voisins à la voie publique, notamment lorsque leur terrain est enclavé ou difficile d'accès.

Plus d'infos : Droit de passage sur le terrain d'un autre propriétaire (Service Public)

Votre agrandissement de maison est-il envisageable ?

Nos architectes et entrepreneurs peuvent étudier la faisabilité de votre extension et vous accompagner de A à Z dans sa réalisation.

Parlez-nous de votre projet

Autorisation administrative : permis de construire ou déclaration préalable ?

De manière générale, lorsque l'extension de maison implique une augmentation de la surface habitable, une modification de l'aspect extérieur du bâtiment ou de sa structure, celle-ci requiert soit une déclaration préalable de travaux, soit un permis de construire :

Autorisation d'urbanisme nécessaire en fonction de la surface de l'extension

Zone géographique Déclaration préalable Permis de construire Aucune autorisation
Zone couverte par un PLU Si la surface de plancher créée se situe entre 20 et 40 m² Si la surface de plancher créée est supérieure à 40 m² Jusqu'à 5 m² de surface créée
Zone non couverte par un PLU Si la surface de plancher créée se situe entre 5 et 20 m² Si la surface de plancher créée est supérieure à 20 m² Jusqu'à 5 m² de surface créée
Quelle que soit la zone - Si la surface de plancher créée porte la surface totale de l'habitation au-delà de 150 m²(*) -

(*) Dans ce cas précis, le recours à un architecte est également obligatoire.

Autorisation d'urbanisme nécessaire en fonction de la nature de l'extension

Un permis de construire est exigé pour les agrandissements :

  • Comportant des opérations de restauration immobilière.
  • Touchant à des immeubles ayant pour titre "monument historique".
  • Comportant des travaux qui modifient la structure d’un bâtiment tout en changeant sa destination.

Et ce, quelle que soit la surface de l'extension.

Une déclaration préalable est exigée pour les agrandissements :

  • Changeant la destination de la bâtisse existante.
  • Comportant des travaux de ravalement de façades.
  • Modifiant l’aspect extérieur d’une bâtisse.
  • À l’intérieur des immeubles de secteurs protégés et qui ne modifient pas la structure et les volumes originaux.
  • Modifiant le volume d’un bâtiment suite au percement d’un mur extérieur.
Permis de construire ou déclaration préalable pour une extension de maison ?

Réglementation thermique

Toute extension de maison se doit de respecter certaines contraintes en matière de réglementation thermique (RT). C'est la surface habitable de votre agrandissement de maison qui va déterminer les exigences applicables :

  • si la surface créée est inférieure à 50 m² : l'extension est soumise à la RT Existant par élément, qui définit notamment des exigences de performances minimales pour chaque équipement ou matériau contribuant à l'efficacité énergétique du bâtiment (isolation, ventilation, chauffage, et production d'eau chaude)
  • si la surface créée est comprise entre 50 et 100 m² : c'est la RT Neuf qui s'applique (RT 2012), à l'exception de l'utilisation obligatoire d'énergies renouvelables pour le chauffage et la mesure de la perméabilité à l'air
  • si la surface créée est supérieure à 100 m² : votre extension de maison est considérée comme une construction neuve à part entière, et c'est donc la RT Neuf dans son ensemble qui s'applique à votre projet.

Plus d'infos : Exigences de la réglementation thermique 2012 (ADEME)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une expérience optimale.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.