Estimez votre devis travaux pour rénover votre parquet

Chiffrez votre rénovation de parquet

Les différents types de parquet et leurs poses

Le parquet fait partie des matériaux les plus utilisés parmi les différents revêtements de sol intérieur. Il est constitué d’un assemblage de lames ou lamelles de bois, naturelles ou synthétiques.

Il existe plusieurs types de parquet selon leurs compositions, leurs poses et leurs teintes. Le choix du type de parquet se fera selon votre utilité, en prenant en compte sa dureté, sa résistance et son aspect décoratif.

On distingue 3 types principaux de parquets :

parquet-massif-en chene-blond-vitrifie-travauxlib

Le parquet massif

Le parquet massif désigné aussi « parquet traditionnel » ou « parquet lame ». Comme son nom l’indique, c’est un parquet traditionnel résistant avec une durée de vie très longue. Il est composé de longues lames en bois comme le chêne, le châtaignier, le hêtre ou le sapin, fixé par des lambourdes qui le relie au sol.

Ces lames de bois ont une épaisseur moyenne de 23mm et une largeur variable selon l’essence et le mode de pose (de 60 à 160 mm environ). Pour le prix, le parquet massif sera le plus cher sur votre devis !

parquet-contrecolle-chene-blond-vitrifie travauxlib

Le parquet contrecollé

C’est un parquet composé d’éléments fabriqués (panneaux ou lames) collés les uns aux autres, avec une épaisseur moyenne de 10 à 15 mm. Ces couches contrecollées sont composées de :

  • Un parement en bois massif (chêne, hêtre, sapin) d’une épaisseur de 2 à 5 mm. On l’appellera « revêtement à parement à bois » lorsque son épaisseur est inférieure à 2 mm lors de sa sortie en usine.
  • Un support ou encore une âme : ayant une épaisseur de 10 mm. Le support peut être en latte, en contreplaqué, en MDF ou en panneaux particuliers.
  • Un contre-parement qui se situe sur l’autre face de la planche opposée au parement et ayant pour rôle la stabilisation de la lame et l'horizontalité de l’élément.
Parquet mosaic simple travauxlib.com

Le parquet mosaïque

Le parquet mosaïque est constitué de lamelles de bois fines (6 à 10 mm d’épaisseur) assemblées et juxtaposées entre elles de façon à réaliser ou à former différents motifs. Son collage sur le support (chape de mortier ou dalle de bêton) se fera avec du papier kraft ou à l’aide d’une résille textile fixée sur le contre-parement.

En termes de prix, le parquet mosaïque est équivalent au parquet contrecollé. Il n'y aura que peu d'incidence sur votre devis.

Les différents types de pose de vos parquets

Suivant la disposition des lames, on distingue 3 types de pose, autrement dit de motifs pour l’aspect esthétique du parquet :

1) La pose de parquet à l’anglaise

Le parquet à l’anglaise est le motif le plus courant. Il est spécifique grâce à ces lames parallèles entre-elles. On distingue 3 sortes de parquet à l’anglaise selon leurs dispositions en bout des lames :

  • A coupe perdue : il est distinct grâce à la variabilité et à la différenciation de ces lames. De plus son emplacement peut se faire non aligné ou éparpillé donc les joints au bout de la lame sont décalés.
  • A coupe de pierre : les lames sont égales et de longueur moyenne. Avec les points alignés, elles sont placées en alternance sur toutes les travées.
  • A joint sur lambourdes : c’est une série de lames de longueur égale dont les joints sont disposés sur les lambourdes.

2) La pose de parquet à bâtons rompus

Le parquet à bâtons rompus est constitué de lames coupées à angle droit de longueurs identiques, posées en rangées successives et orientées à 45% en formant un V par rapport à la direction des lambourdes.

3) Le parquet à bâtons en point de Hongrie

Le parquet à bâtons en point de Hongrie est presque identique au parquet à bâtons rompus mais ce sont des lames de longueur égale qui sont en coupe d’onglet et orientées à 45% par rapport au sens des lambourdes. De plus, il est nécessaire de suivre un angle de 45 à 60°.

Les differents types de parquet Travauxlib

Les différentes techniques de pose du parquet

Parquet cloué

Cette pose s'adresse au parquet massif de 21 mm d'épaisseur minimum. Le principe est simple, le clou est installé au dessus de la languette de la lame, qui sera par la suite recouverte par la rainure de la lame suivante, et ainsi de suite. Cela rend ainsi le clouage invisible.

La pose du parquet massif s’effectue par clouage de chaque lame sur son support. Il existe plusieurs poses :

  • La pose sur solives : la solive est une pièce de bois placée horizontalement et qui nécessite l’appui sur un mur ou sur des poutres. Elle permet l’installation du parquet.
  • La pose sur lambourdes : la lambourde est une longue pièce de bois de 25 à 45mm d’épaisseur destinée à recevoir le clouage. Elle est fixée à plat sur les solives afin de poser le parquet ou clouée-collée sur un plancher en béton.

Parquet collé

Comme son nom l'indique, le parquet sera collé sur un support préalablement préparé, c'est à dire propre, sec et lisse. Ce type de pose permet de réduire la surélévation du sol. Ainsi, l'épaisseur finale du parquet sera réduite à 14 mm.

Parquet flottant

Le terme flottant vient du fait que les lames sont fixées les unes aux autres mais le parquet n'est pas fixé à son support. Ainsi, on pourra interposer une sous-couche technique entre le sol et le parquet permettant notamment d'améliorer l'isolation phonique et acoustique. Cette pose est principalement adaptée aux parquets stratifiés et contrecollés.

C'est au professionnel que vous engagez de définir le type de pose en fonction du parquet que vous choisissez. Le prix de la pose est inclus directement avec le type de parquet et n’aura pas d’incidence directe sur votre devis.

Créez vous-même
votre devis travaux en ligne

Estimez votre projet travaux afin de connaître les prix du marché et prenez rendez-vous avec des professionnels hautement qualifiés, du réseau Travauxlib

Accédez à l'estimateur travaux