Nos guides

Il n'est pas rare d'avoir recours à un architecte spécialisé dans le cadre de certains projets de rénovation, d'aménagement ou de construction. En effet, celui-ci sera plus à même de vous épauler si votre projet nécessite une expertise dans un domaine particulier : un architecte d'intérieur, pour aménager vos espaces intérieurs, un architecte paysagiste, pour valoriser vos extérieurs... Pour vous aider à trouver l'architecte le plus adapté à votre projet, découvrez le périmètre d'intervention de chacun.

Architecte d'intérieur

Architecte d’intérieur

L’architecte d'intérieur réalise des plans en vue de créer des espaces de vie à la fois esthétiques et fonctionnels. Il détermine l’emplacement du mobilier, choisit les matériaux, les couleurs, les matières, afin de créer des lieux non seulement opérationnels et confortables, mais également qui reflètent la personnalité du commanditaire.

Pour concevoir et aménager ce second œuvre, il arrive parfois que l’architecte d’intérieur remplisse les fonctions d’autres métiers, comme par exemple celui de designer, pour concevoir des meubles ou des objets décoratifs, de décorateur ou de coloriste. Pour être habilité à la maîtrise d’œuvre, l'architecte d'intérieur doit souscrire une assurance décennale.

La formation d'architecte d'intérieur s'étend sur 5 ans après le Bac, et regroupe des matières techniques, artistiques et sociologiques. Contrairement aux architectes, il n’a pas l'obligation de posséder un diplôme reconnu pour exercer en tant qu’architecte d’intérieur. Néanmoins, 2 instances veillent à l’intégrité de la profession en délivrant des “certificats de capacité” aux diplômés de certaines écoles :

  • Le CFAI, Conseil Français des Architectes d’Intérieur
  • L'UNAID, Union Nationale des Architectes d’Intérieur, Designers, un syndicat patronal

Exemples d’écoles reconnues par le CFAI :

  • Publiques : l'École Boulle et l'École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'Art (ENSAAMA) Olivier de Serres, à Paris
  • Privées : l'École Camondo, à Paris, et l'École IFAT, à Vannes.
Architecte paysagiste

Architecte paysagiste

Le but de l’architecte paysagiste est d’améliorer notre cadre de vie en valorisant l’environnement qui nous entoure. Il intervient dans tout projet d'aménagement ou de construction qui engendre une transformation du paysage rural (reboisement, remembrement...) ou urbain (conception de squares, de rues piétonnes...).

L’architecte paysagiste élabore tous les documents relatifs au projet, tels que des esquisses, des plans d’aménagement, des croquis de perspectives, des colorations. Il effectue des métrés, des plans de nivellement et de plantation.

Il est par ailleurs responsable des pièces administratives indispensables au projet : clauses légales, règlement de l’appel d’offres, acte d’engagement. Les plans techniques des terrassements, réseaux d’irrigation et infrastructures lui incombent également. Selon l’organisation de l’entreprise, sa tâche peut comprendre la conduite de travaux.

Pour être architecte paysagiste DE (Diplômé d'Etat), il existe deux écoles : École Nationale Supérieure du Paysage (Versailles) et École d'Architecture et du Paysage (Bordeaux).

Besoin d'un architecte pour votre projet ?

Obtenez une estimation maintenant

Architecte du Patrimoine - Vieille Bourse, Lille

Architecte du patrimoine

Diplômés de l’École de Chaillot, les Architectes du Patrimoine sont des architectes (DPLG ou DE) spécialisés dans la restauration, la réhabilitation et l’aménagement de sites patrimoniaux, tels que les monuments historiques. Ils sont des acteurs incontournables du patrimoine architectural, urbain et paysager.

Après 2 années d’études, l’École de Chaillot délivre aux architectes DPLG et DE un diplôme de spécialisation et d’approfondissement (DSA), mention Architecture et Patrimoine. L’école diplôme chaque année 60 Architectes du Patrimoine. Il en existe en tout 900 en France.

La plupart exercent la maîtrise d’œuvre à titre libéral ou en société d’architecture, au service de maîtres d’ouvrages publics et privés.

D’autres intègrent la fonction publique sur concours, comme les Architectes Urbanistes de l’État (AUE).
Un concours permet également aux Architectes du Patrimoine d’intégrer le corps des Architectes en Chef des Monuments Historiques (ACMH) pour la restauration des monuments historiques classés appartenant à l’État, comme les cathédrales.

Architectes et Urbanistes d'Etat

Architectes et Urbanistes de l'État (AUE)

Le corps des Architectes et Urbanistes de l'État (AUE) a été créé en 1993 par la fusion du corps des Architectes des Bâtiments de France (instauré en 1946) et du corps des Urbanistes de l'État (créé en 1962). Ce rapprochement traduit le fait que respect du patrimoine et dynamiques d'aménagement ne peuvent être pensés séparément.

Pour devenir AUE, les Architectes du Patrimoine doivent passer un concours national, et réaliser une année de formation supplémentaire dispensée conjointement par l'École de Chaillot et l'École nationale des Ponts et Chaussées. Durant cette année de formation, les AUE se répartissent dans l’une des 2 spécialités existantes :

  • Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (250 agents, rattachés au Ministère de la Culture)
  • Urbanisme-Aménagement (200 agents, rattachés au Ministère de l'Environnement)

Besoin d'un architecte pour vos travaux ?

Nos architectes vous accompagnent de A à Z dans vos projets de construction, extension ou rénovation !

Obtenez un devis en ligne

Architecte des Bâtiments de France - Façade immeuble haussmannien

Architecte des Bâtiments de France (ABF)

Les Architectes des Bâtiments de France (ABF) sont des fonctionnaires appartenant au corps des Architectes et Urbanistes de l'État, ayant opté pour la spécialité Patrimoine. En moyenne, une dizaine d'ABF sont recrutés par an.

Les ABF ont dans leurs missions de service public l’entretien et la conservation des monuments protégés. Aucun monument protégé ne peut d’ailleurs être transformé sans l’aval d’un ABF. Ils ont plusieurs prérogatives :

  • Ils aident au montage des dossiers techniques et financiers de restauration, et s'assurent de la bonne réalisation des travaux
  • Ils veillent à la bonne insertion des constructions neuves et des transformations aux abords des monuments protégés
  • Ils valident les dossiers pouvant prétendre aux subventions et défiscalisations de la Fondation du patrimoine
  • Ils délivrent des conseils gratuits relatifs aux autres édifices de notre patrimoine culturel.

Besoin d'un architecte pour votre projet ?

Obtenez un prix maintenant

Architecte en Chef des Monuments Historiques - Musée du Louvre

Architecte en Chef des Monuments Historiques (ACMH)

Les Architectes en Chef des Monuments Historiques (ACMH) sont des Architectes du Patrimoine spécialisés dans la restauration d'un ou plusieurs édifices, d'ensembles monumentaux ou de sites classés appartenant à l'Etat.

Au nombre de 39 (numerus clausus), les ACMH sont recrutés sur concours. Leur statut en fait à la fois des agents de la fonction publique d'État et des professionnels libéraux de droit privé. Au titre de leur activité libérale, ils exercent les mêmes fonctions que celles dévolues aux architectes du patrimoine.